Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #childfree tag

152

19 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Le mineur a des souvenirs obscurs, l'enfant des souvenirs monstrueux, l'écrivain des souvenirs immobiles, le patineur des souvenirs véloces, le volcanologue des souvenirs incandescents, la mère des souvenirs protecteurs : mes souvenirs sont livresques. Mes lectures créent mon réel. Je suis ce que je lis. Ce que je vais devenir sera imprimé dans les livres à paraître. 

 

Je secoue le joug de la maternité comme je secouerais un hochet : activité ludique et distractive. 

 

Non seulement elle a su s'adapter à un milieu hostile, mais en plus, elle est devenue une jolie plante carnivore. 

Voir les commentaires

151

18 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Le post-humain pose son postérieur sur une chaise « Made in Moon » et décharge son rêve nocturne n° 1124 dans son double virtuel afin qu'il puisse le charger de nouveau cette nuit car il le referait avec plaisir ce rêve où il n'était qu'un être humain de chair et de sang - fragile. 

 

Les cyclistes s'abreuvent au cimetière. 

 

T'apprendre comme une poésie : retenir par coeur ce que tu es. 

Voir les commentaires

150

17 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

J'imagine que les enfants issus de la procréation médicale assistée et notamment de la fécondation assistée doivent ressentir une certaine aisance quant à la culture d'anticipation et de science-fiction. Il est probable qu'ils éprouvent une réelle empathie pour les héros post-humains qui, comme eux, ne sont pas nés de la rencontre hasardeuse de gamètes mais plus efficacement de la rencontre assistée de gamètes. Le statut de bébé-éprouvette favorise leur entrée dans une société mondiale qui s'efforce de ne plus récolter les fruits du hasard. 

 

Elle regrette déjà les efforts qui l'obligeraient à en faire. 

 

Tout ce temps que l'on perd à n'être que soi-même. 

Voir les commentaires

149

16 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Chevillardiens, chevillardiennes : avons-nous un air de famille ?

 

À la croisée des chemins, je m'égare. 

 

Ne jamais perdre de vue que le jour est venu parce que nous l'avons laissé venir. Nous sommes nés parce que nous redoutions le néant. 

Voir les commentaires

148

15 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Après la délivrance et ma venue au monde, Yvette - ma chère mère - a-t-elle succombé à la dépression du post-partum ? Je fus confiée précocement à une nourrice, à la campagne : peut-être ai-je vécu un tête-à-tête silencieux avec ma mère souffrante qui ne me reconnaissait pas, qui se demandait de quel néant elle m'avait tirée.

 

J'ai l'âme en fonte ce matin !

 

N'importe : l'idée renaîtra. 

Voir les commentaires

147

14 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Faire un enfant implique d'accepter de retomber amoureux.

 

Ma révolution consiste à mettre en cause le fait même d'exister sans jamais me fatiguer de prouver l'intolérable mais drôlatique condition humaine. 

 

Grâce au biostockage - qui consiste à stocker et crypter des données dans des organismes vivants - je conserverai la totalité de ma bibliothèque dans une boîte contenant des bactéries, au réfrigérateur. Mes lectures deviendront bactériologiques. 

Voir les commentaires

146

13 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Dans un dernier sursaut d'humanité, elle enlace ses épaules et elle se pardonne tout le mal qu'elle se fait. 

 

J'ai toujours été une mauvaise joueuse : j'ai grandi, je vieillis et je ne passe pas le relais de la vie en ne me reproduisant pas. 

 

« Nos cellules comptent le temps. », constate Nicole Le Douarin, secrétaire perpétuelle de l'Académie des sciences, auteur des Cellules souches, porteuses d'immortalité. Moi aussi, je compte les heures qui me restent à contenir le temps. 

Voir les commentaires

145

12 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Incongrues ces guirlandes lumineuses qui ornent encore après les fêtes les grues télescopiques de construction et qui clignotent la nuit au-dessus des chantiers boueux. Un air de fête dans le ciel menaçant des endettés de l'immobilier. 

 

Il ne s'attache à rien pour tenir. 

 

L'homme moderne qui s'épanouit dans la frénésie du court terme, qui ne voit pas plus loin que le bavoir sale de son nourrisson s'imagine pourtant déjà réparé, amélioré, augmenté, éternel. 

Voir les commentaires

144

11 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Elle se promène à l'intérieur de la maison childfree avec une idée en tête qu'elle désire rédiger sur un carnet mais elle s'arrête d'abord devant le réfrigérateur dont elle ouvre la porte pour y prendre deux clémentines. Ensuite elle referme la porte et pose les fruits sur la tablette de granit du bar. Enfin elle dépouille les clémentines de leur peau qu'elle jette à la poubelle avec son idée qui n'a pas résisté à l'attente. 

 

N'avoir d'autre projet que celui de demeurer soi. N'être jamais ailleurs qu'en soi-même. Aborder dans son île. Oser l'occuper entièrement. Et rêver des autres...

 

Démographie galopante, urbanisation galopante : fuir la multitude gesticulante et hurlante. 

 

Voir les commentaires

143

10 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

La centenaire égrène les pilules de son pilulier électronique et voit mal s'effacer ses rêves en attendant le repos éternel qui tarde.

 

Que révolutionne-t-elle l'industrie cinématographique si tous ses héros révolvérisent ?

 

La mégère - autoritaire - embête le poète qui hésite à prendre des initiatives par crainte de l'invective. 

Voir les commentaires