Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #childfree tag

302

8 Juillet 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Après avoir fait un tour en train fantôme avec Céline, je retrouve Éric Chevillard et son manège enchanté. 

 

Sournoisement, quand la nuit tombe, les choses et les gens s'installent autour de nous pour nous pourrir la vie quand le jour se lève. 

 

Étonnée, Marie a cru apercevoir un goéland qui tenait dans son bec un poisson : « Ne se nourrissent-ils pas de pizzas habituellement ? »

Voir les commentaires

301

7 Juillet 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Le poète a toujours raison

Qui voit plus haut que l'horizon

La mégère a encore tort

Qui agit comme un vrai poison

 

Le bonheur conjugal est une abstraction

 

Il y a ceux qui l'ont

Avec mention

Et qui donnent des leçons

Il y a ceux qui l'ont

Avec justesse

Et qui évoquent leurs soupçons

Il y a ceux qui l'ont manqué

Avec obstination

Et qui cherchent le frisson

Il y a Marie

Qui se demande de quoi il s'agit

 


Voir les commentaires

300

5 Juillet 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

« Parent d'élève » n'est pas une entrée dans le dictionnaire non-parental de Marie. 

 

Tu ne soupçonnes même pas de quoi je suis incapable. 

 

Cet instant que je regarde s'ébouler comme mon présent en ruine. 

Voir les commentaires

299

4 Juillet 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

J'hésite encore à faire l'acquisition d'un iPadeperlimpinpin pour remplacer mes lourds dictionnaires : les mots n'auront plus d'odeur. 

 

Comme si je vous disais que vous avez tout à craindre du monde auquel vous confiez vos enfants. 

 

Marie se demande si rêver qu'on se fait exorciser est un signe de bonne santé mentale. 

Voir les commentaires

298

3 Juillet 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie renonce encore une fois à une vie bien écrite : elle sort l'aspirateur du placard. 

 

Puisqu'on compte les jours, je tiens à signaler que je suis retenue comme otage sur terre depuis approximativement 14895 jours. Petits scores les autres qui finissent quand même par être libérés. Quant à moi, j'attends toujours ma libération. 

 

Une gracieuse maman et sa mignonne petite fille se promènent gentiment dans la fraîcheur exquise du matin gai et prometteur. Mon cœur s'ouvre. Je m'enchante de cette scène. Soudain, la gamine tombe et hurle. Le charme est rompu. Désenchanteresse réalité qui me serre le cœur. 

Voir les commentaires

297

1 Juillet 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Comment cela ? personne ne fait de caprice dans la maison childfree. Bien sûr que si ! Madame ne s'en prive pas. Serait-ce pour cette raison qu'elle ne désire pas donner vie à un enfant concurrent ? 

 

Cette nuit, j'ai rêvé que je ne voyageais plus au bout de la nuit avec Louis-Ferdinand Céline mais que j'attendais un enfant avec Laurence Pernoud. Vision cauchemardesque. 

 

Ne pas être autrement qu'en s'écrivant un peu chaque jour qui passe sous sa plume. 

Voir les commentaires

296

30 Juin 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Mon coeur se fend de me voir ainsi vivre. Mais je me fends la poire aussi de m'entendre penser des choses en désordre. 

 

Avec le temps, heureusement, Marie grandit en lucidité. Avec le temps, malheureusement, Marie grandit les soucis. 

 

Aujourd'hui encore, c'est couru d'avance, la journée prendra fin. 

Voir les commentaires

295

29 Juin 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie nous confie qu'elle aime lire les oeuvres des écrivains seulement pour apprécier comment ils se débrouillent avec leur humanité. Car la sienne d'humanité l'encombre Marie. 

 

Je vois vos enfants grandir et vos idées se rétrécir. 

 

Vous ne devinerez jamais ce que je n'ai pas à vous dire. 

Voir les commentaires

294

27 Juin 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Au cours de la journée, les heures se resserrent comme des sphincters. Le temps ne s'écoule plus que dans nos larmes qui nous brûlent les yeux. Nos yeux qui se ferment enfin quand la nuit revient. 

 

Décidément, Marie se donne de gros moyens pour ne pas faire grand-chose. 

 

Voyager avec Céline est suicidaire. 

Voir les commentaires

293

26 Juin 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

L'idée, pimpante comme une fleur de plante carnivore, quitta le lit tôt ce matin et m'attendit à ma table d'écriture, impatiente. Le poète qui passait par là, trouva qu'elle était fort jolie : il l'emporta pour nourrir son imagination. 

 

À souvent se croiser les uns et les autres au cours de nos journées, nous finissons par nous rencontrer aussi dans nos rêves. Nous faisons mine de ne pas nous reconnaître alors. 

 

De si parfaits inconnus qui pourtant nous sont familiers hantent nos jours et nos nuits. 

Voir les commentaires