Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #childfree tag

352

5 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Cet ours orange qui fut le mien lorsque j'étais une petite fille, mon frère aîné le torturait en le coinçant dans le lustre de ma chambre, son ventre mou contre l'ampoule brûlante. Je pleurais de douleur comme si ma peau était collée à l'ampoule. Je m'imaginais à la place de mon ours orange abandonné au plafond. Par moments, je ressens encore aujourd'hui une brûlure imaginaire sur mon ventre — infécond. 

 

Lecture d'une revue de vulgarisation scientifique : les soleils vivent en pleine lumière mais ils naissent cachés. Ils s'allument loin des regards, dissimulés derrière des cocons de poussière. Que de beauté sidérale !

 

Il prit sa retraite et siesta pour le restant de ses jours ennuyeux. 

Voir les commentaires

351

4 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

L'effondrement du mur du jardin de l'auteur de Chiens écrasés ouvre un horizon envahissant qui pourrait ressembler à celui que je scrute matinalement : le reste de ma vie. 

 

KRISHNAMURTI — Être à soi-même sa propre lumière. 

MARIE — Et faire toute la lumière sur l'abîme de la naissance

 

Les aiguilles de la pendule indiquent l'heure de quitter la table d'écriture et d'affronter la réalité que je n'ai pas écrite : je ne suis pas tranquillisée. 

Voir les commentaires

350

2 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Nos parents n'ont pas dépassé la cinquantaine (André est décédé à l'âge de 44 ans et Yvette est décédée à l'âge de 48 ans). Mon frère et moi, nous nous posons des questions quant à nos chances de survie quand les jours de nos anniversaires respectifs approchent. Mon frère aura 44 ans cette année. Nous craignons pour sa vie. 

 

Au sein de la maison childfree, nulle rentrée scolaire, mais le guide de la rentrée littéraire, posé sur la table du salon, que je consulterai modérément. 

 

Parfois, Marie est architriste de se voir encore dans son miroir. 

Voir les commentaires

349

1 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Le penchant à procrastiner suppose la croyance au futur. 

 

L'écrivain curieux projette de se relire depuis ses débuts dans l'écriture, retrouver ses premières pensées transcrites sur le papier quand il prenait conscience pour la première fois de son existence. 

 

Marie a dépassé la quarantaine, elle se dit que son calvaire durera encore longtemps avant la délivrance. En attendant, Marie observe le monde qu'elle n'admet toujours pas. 

Voir les commentaires

348

31 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie connaît toujours la crainte matinale, l'inquiétude vespérale, le tourment journalier. Marie expérimente aussi parfois la joie de l'instant. Sensation fugace. 

 

Lors de la saison estivale, la station balnéaire devient un immense étendoir : les balcons des résidences sont décorés avec des serviettes de bain multicolores. Autant d'étendards de la civilisation des loisirs. 

 

Le futur père portera bientôt dans ses bras une petite fille : il redécouvrira le monde avec elle, cela l'enchantera. Puis, il finira de nouveau par déchanter, forcément. L'enfant n'est pas un remède contre la vie. 

Voir les commentaires

347

30 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Sur le parking du supermarché, un panneau, bleu ciel, qui comporte un logo, bleu foncé, stylisant une femme enceinte qui tient un enfant par la main. Quel joli nouveau piège à consommatrice avertie, cet emplacement réservé, cette « Place jeune maman ».

 

Marie veut entretenir en soi l'illusion, elle trouve cela plus commode. 

 

J'ai choisi la paresse par amour de l'action. 

Voir les commentaires

346

29 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

« Hope for the best, but prepare for the worst », déclare Michael Bloomberg, maire de New York. « Espérer le meilleur, mais se préparer au pire », traduit Marie qui inventerait plutôt au regard de sa propre existence : Redouter le meilleur, favoriser le pire. 

 

Sur la plage, les estivants en tenue de bain ; sur les rochers volcaniques, les gardiens de la paix en tenue d'été de service général : tout le monde porte son costume, chacun a son rôle, la pièce peut commencer. 

 

L'idée a fait son nid sur le toit de la résidence, trop haut pour y chercher ce qui est éclos. 

Voir les commentaires

345

28 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

On pouvait lire sur les plaques en bois que les New-Yorkais clouaient, hier, sur les façades de leur maison pour barricader leurs portes et leurs fenêtres des conjurations écrites en grosses lettres noires : « IN YOUR DREAMS, IRÈNE », « GO AWAY, IRÈNE ». L'ouragan Irène, un monstre de 840 km de diamètre, ne paraît pas très sensible à la magie ce matin alors qu'il frappe New York, que des pluies et des vents violents s'abattent sur les maisons et effacent les conjurations — vaines. 

 

Marie ne pense jamais au suicide car elle ne veut faire aucune projet. 

 

La grande sœur, adolescente, boudeuse, qui a l'air fâchée, marche vite en rapportant le pain qu'on lui a ordonné d'aller acheter, pour semer sa petite sœur, essoufflée, qui a fait un caprice pour l'accompagner, qui court maintenant derrière elle pour la rattraper. 

Voir les commentaires

344

26 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie n'est pas enchantée de son séjour sur Terre. Trop de gens souffrent au village planétaire. Elle assiste - impuissante - aux drames de la faim, de la maladie, de la guerre, de l'industrie, de la finance, de la solitude... Il suffit... Marie doit agir... Elle éteint le poste de télévision. 

 

Comme il s'ennuie, cet homme, sur son balcon, à regarder voler les mouettes ! Plus assez animal pour jouir de l'immobilité, pas assez intelligent pour choisir un livre, bien assez humain pour observer avec une paire jumelles sa voisine nue qui est en train d'écrire. 

 

Les enfants aiment le vent qui, toujours, leur raconte une histoire. 

Voir les commentaires

343

25 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

« Faites du cirque dans vos magasins », théorisait Bernardo Trujillo, conférencier qui prônait les Méthodes Marchandes Modernes (MMM) devant les principaux acteurs de la grande distribution française. Le gourou de la distribution nous imaginait déjà à l'époque (1957) dans le rôle de consommateurs-pousseurs de caddies, avides d'animation et de distraction. 

 

Partout des touristes ; et moi, nulle part ailleurs que chez moi. 

 

Pudiquement, la femme naturiste enleva sa bague qui cachait sa nudité. 

Voir les commentaires