Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #childfree tag

642

16 Juillet 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Se lever aux aurores pour admirer le spectacle céleste de Jupiter que le croissant de Lune vient d'occulter. Et Vénus pour témoin. L'occultation de Jupiter et ses satellites galiléens par l'astre sélène influe-t-elle sur ma volonté de m'élever au-delà de mon ignorance ? 

 

Dans la bibliothèque, masquant les titres des livres, des boîtes de médicaments aux noms étranges qui soulagent la douleur d'être un être vivant. 

 

L'idée était fraîche : Icare, le grisard affamé, l'a dévorée ! 

Voir les commentaires

641

15 Juillet 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Au soir, Icare, le grisard solitaire, chasse un congénère de son territoire, ma demeure marine. 

 

J'entends le bruit des pas du vacancier lassé, qui traînent sur les graviers qui crissent sous le poids de l'ennui du marcheur qui ne s'égare jamais. 

 

Oui, j'ai changé, je ne m'inquiète plus pour des riens mais je m'inquiète pour tout. 

Voir les commentaires

640

14 Juillet 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

À la lecture des épitaphes du tombeau familial, on constate que le caveau fut souvent ouvert pour accueillir mes ascendants décédés successivement en une décennie. La camarde frappa aveuglément à cette époque que fut mon enfance. 

 

Icare, le grisard volant blanchit. J'assiste à sa métamorphose. Dans le regard d'Icare, une lueur d'espoir de devenir pareil au prince blanc des nuées. 

 

Et l'orgueil d'habiter une aire de repos sur le parcours céleste d'Icare. 

Voir les commentaires

639

13 Juillet 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Clarisse fut élevée dans les bals populaires et non pas dans les salles de concert. Elle grandit au son de l'accordéon qui la désennuya durant son enfance. 

 

Puis, le piano accorda ses doutes et sa vie. Les certitudes disparurent comme par enchantement. Clarisse advenait. 

 

Enfin, les mots rythmèrent ses jours malheureux. Clarisse persistait à exister. 

Voir les commentaires

638

10 Juillet 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

De nouveau un décès au sein de ma famille, une vieille tante aigrie au caractère épouvantable mais à la culture incommensurable. Les croquemorts vont rouvrir le caveau où sont enterrés mes parents, sentirai-je leurs parfums anciens ?

 

Se souviennent-ils qu'ils m'ont déposée là sur Terre comme on envoie une sonde dans un monde inconnu ? Je leur ferai mon rapport : cette planète qu'ils ont quittée trop tôt est toxique et invivable. Je veux rentrer chez moi, avec eux, dans le néant. 

 

En attendant, je photographierai mes découvertes terrestres. 

Voir les commentaires

637

9 Juillet 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

La lumière du soir enflamme mon désespoir qui brille en éclairant ma mémoire. 

 

La lumière du matin illumine mon destin qui s'allume puis s'éteint, incertain. 

 

Ma lumière intérieure scintille et disparaît. 

Voir les commentaires

636

8 Juillet 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Le grand célibataire exagère : il ne se souvient pas de sa date d'anniversaire que plus personne ne lui souhaite. 

 

Le grand célibataire vitupère : la vie lui devient étrangère. 

 

Le grand célibataire cherche un bouc-émissaire : sa solitude est patibulaire. 

Voir les commentaires

635

7 Juillet 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Icare, le grisard repu contemple le lever du soleil depuis son perchoir, un mur de lave au bord du chemin qui va à la mer qu'il semble ne pas vouloir atteindre, pour l'instant, alors que ses congénères l'utilise déjà comme piste d'amerrissage quand je vais me baigner au matin. La vastitude n'éveille pas encore la curiosité du grisard. 

 

À l'ombre de moi-même, je me recroqueville en guettant la nouveauté. 

 

Un miroir qui grossit six fois ses imperfections acheté pour se croire vivante. 

Voir les commentaires

634

6 Juillet 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Plus rien ne semble fonctionner mais ils fabriquent des bébés comme si de rien n'était, comme pour passer le temps qu'ils n'auront bientôt plus, qui se dégrade sous leurs yeux aveugles. 

 

À quoi bon leur signifier qu'ils pourraient décroître et ne plus se multiplier ? À quoi bon expliquer aux femmes qu'elles sont autre chose que des moules à bébés ? À quoi bon ralentir quand tout les prend de vitesse ?

 

Je ne me lasse pas d'aller photographier leurs tombeaux. 

Voir les commentaires

633

5 Juillet 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Tous ces instants que me vole l'apprentissage des réglages de mon appareil photographique numérique. 

 

Toute cette énergie consacrée au génie électronique. 

 

Tous ces instants vécus qui sont incapturables. 

Voir les commentaires