Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Délire

5 Mars 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

« Le monde s'engendre dans le délire, hors duquel tout est chimère. »

Cioran — Des Larmes et des Saints

Le feu de mon âme s'est éteint...

Voir les commentaires

Fréquence inconnue

4 Mars 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

MOI. — Je ressens un sentiment de panique, Docteur, cela ne serait-il pas dû à la prise au long terme de l'antihistaminique que vous me prescriviez depuis ces dernières années ?

LA SPÉCIALISTE. — Absolument pas, ce médicament est très bien supporté par les patients.

(rassurée, je lis la notice. Fréquence inconnue : la fréquence ne peut être estimée sur la base des données disponibles. D'autres effets indésirables tels que palpitations, augmentation du rythme cardiaque, convulsions, fourmillements et picotements, sensations vertigineuses, syncope, tremblements, dysgueusie, vertige, troubles visuels, vision floue, douleur ou difficulté à uriner, incapacité à vider complètement la vessie, œdème, prurit, rash, urticaire, éruption cutanée, essoufflement, prise de poids, douleurs musculaires, comportement agressif ou agité, hallucinations, dépression, insomnie, idées suicidaires, hépatite, anomalies de la fonction hépatique, vomissements, augmentation de l'appétit et nausées ont aussi été rapportés.)

Après cette lecture instructive, mon consentement est éclairé.

Voir les commentaires

Esprit paresseux

3 Mars 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

« Il est cependant certains cas, certains cas pathologiques pour ainsi dire, de dépression spirituelle, où la lecture peut devenir une sorte de discipline curative et être chargée, par des incitations répétées, de réintroduire perpétuellement un esprit paresseux dans la vie de l'esprit. Les livres jouent alors auprès de lui un rôle analogue à celui des psychothérapeutes auprès de certains neurasthéniques. »

Marcel Proust — préface à « Sésame et les Lys » de Ruskin

La paresse intellectuelle est une maladie chronique. Mais cela vous le saviez déjà, n'est-ce pas ?

Voir les commentaires

La Menace

2 Mars 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

Quelque chose te menace et risque de te surprendre positivement ou négativement. Qu'importe ! Seul le poids de la Menace compte.

Voir les commentaires

Prince Charmant

1 Mars 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

Elle, toujours sortie de chez le coiffeur avec sa permanente, vieille, fatiguée ; elle a dû être un jour une fillette. Une petite fille qui rêve. Qui rêve du prince charmant. Aujourd'hui, mariée à un homme dont l'œil gauche sort de son orbite. Insoutenable vision conjugale. Elle ne doit pas en croire ses anciens rêves.

Voir les commentaires

Loi des séries

28 Février 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

De catastrophe en catastrophe. De panne en peine. De coup du sort en déveine. D'incident en accident. De dérive en délire. Ainsi va la vie. Ainsi avance la nuit de l'esprit.

Voir les commentaires

Empyrée

27 Février 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

« Il est une angoisse du vide, bien connue. Mais aussi, moins répandue sans doute, une angoisse du plein, l’angoisse de la besogne à abattre, de la chose à faire, de la perspective, l’angoisse tracassière pour laquelle réjouissances et contrariétés sont un même tourment et qui aspire comme à l’empyrée au vide sans fond ni horizon de la première. »

Éric Chevillard — L'Autofictif

Parmi les bizarreries chevillardiennes, en voici une. Quel abysse de la pensée abstruse ! Merveilleux.

Voir les commentaires

Yvette

26 Février 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

Yvette, ta mère adolescente, serrée dans son cadre doré à l'or fin, avec ses nœuds roses et bleus accrochés à ses cheveux nattés sur sa fine tête, avec ses lèvres et ses joues roses, avec son chemisier bleu pâle, avec son long cou mince. Yvette, ta mère adolescente, peinte à l'huile, dont les yeux te fixent où que tu sois par rapport au tableau. Yvette, ta mère adolescente qui te suit du regard. Yvette, ta mère adolescente qui veille enfin sur toi.

Voir les commentaires

Souvenirs d'Hôpital

25 Février 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

« Veuillez sortir je vous prie »

Ton homme vient d'être admis en urgence au service de cardiologie à l'hôpital Saint Clair de Sète (c'était vendredi déjà) ; le médecin des urgences de l'hôpital d'Agde t'a téléphoné durant ta permanence à la galerie ; tu as pris un taxi ; tu as rejoins ton homme couvert de capteur et perfusé ; tu as récupéré ta voiture ; tu as suivi l'ambulance qui a transféré ton compagnon du service des urgences d'Agde au service de cardiologie de Sète ; tu le retrouves dans une chambre commune, alité avec une chemise qui laisse voir ses fesses ; tu discutes avec les infirmières qui lui font des prises de sang et auscultent son cœur ; tu attends la visite du chef de service ; le cardiologue entre enfin dans la chambre avec sa tribu d'internes ; sans même daigner te regarder ; il te demande de sortir de la chambre ; tu sors ; tu fonds en larme.

Il a dû te prendre pour la fille de son nouveau patient transféré d'urgence en ambulance de l'hôpital d'Agde.

Voir les commentaires

Théâtre

24 Février 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

« s'asseoir dans des théâtres bondés et voir la vie elle-même y être moquée »

William Hazlitt — Du Plaisir de Haïr — Allia

Comme au café.

Voir les commentaires