Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Drogues

21 Juillet 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

(Sur le trottoir avec des voisins.)

LES VOISINS DU DESSUS (vêtus de noir, âgés). — Nous observons la nuit le va-et-vient des véhicules sur le parking en face de chez vous : il y a un trafic de drogues. Nous en sommes convaincus.

MOI. — Je serai vigilante alors...

(Le lendemain sur le parking des « trafiquants de drogues ».)

MOI (ramassant des sachets de friandises « Boule Magique » « Alien Eggs » « Zombie Balls »). — En effet, sacré trafic de drogues !

Voir les commentaires

Pokémon Go

20 Juillet 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Avertissement de la Gendarmerie Nationale quant à l'usage potentiellement dangereux du jeu

Avertissement de la Gendarmerie Nationale quant à l'usage potentiellement dangereux du jeu

Au soir, nous attendons le lever de pleine Lune au bord de la mer Méditerranée assis sur la roche volcanique.

Nous scrutons l'horizon marin car le premier qui verra l'astre aura gagné. Notre jeu a lieu à chaque lunaison et nous amuse beaucoup.

Une jeune fille approche, jambes nues, maigre, encapuchonnée, les yeux rivés sur l'écran de son téléphone portable. Elle avance dangereusement jusqu'à un rocher surplombant la mer agitée, elle saute avec sa capuche et son portable dans les vagues.

MON BIEN-AIMÉ. — Mais que fait-elle ? Il faut la sauver ! J'y vais...

MOI. — Reste mon ange, elle ne risque rien, elle joue à Pokémon Go !

Voir les commentaires

Mal à l'aise

19 Juillet 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Marie ressent un malaise en écoutant les parents effrayés réclamer plus de sécurité pour leur progéniture, un monde meilleur, moins dangereux, plus soyeux, plus confortable, moins agressif, sans haine, avec des bougies, des peluches, des fleurs, des poussettes, des biberons et des couches par milliers, des livres à colorier, des pensées positives à méditer en buvant leur infusion ayurvédique aux plantes « YogiTea » ; un univers militarisé, sous contrôle numérique et robotique, sans bête sauvage inculte et fanatique pour arracher des lambeaux à leur rêve immobile, où ils pourront consommer à crédit jusqu'à la fin des temps qu'ils souhaitent éternels, un univers aseptisé qui enclôt leur enfer domestique ; un espace qu'ils croient définitif.

Un tombeau.

Où ils participent délibérément par la procréation à la répétition de l'Histoire.

Car elle bégaie l'Histoire. Et ils le savent, les gentils parents.

Voir les commentaires

Voyeur

18 Juillet 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

La littérature va du moi confus et aphasique au moi informé par l'intermédiaire des mots, rien de plus : le public n'est admis à cet acte d'autosatisfaction qu'au titre de voyeur, et généralement contre espèces — et c'est, je le concède, dans cette affaire, le côté peu ragoûtant.

Julien Gracq — En lisant en écrivant — Éditions Corti

Marie se sait voyeuse et cela l'amuse.

Folle créature.

Lectrice.

Voir les commentaires

Lecteur

17 Juillet 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Mais le lecteur de roman, lui, n'est pas un exécutant qui suit pas à pas la note et le tempo : c'est un metteur en scène.

Julien Gracq — En lisant en écrivant — Éditions Corti

Marie prend enfin conscience de sa fonction : metteur en scène.

Tout lui semble bien plus évident ainsi.

Réorganisé.

Voir les commentaires

Imperturbable

16 Juillet 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Quoi qu'il arrive, quelles que soient les informations qui te parviennent du monde extérieur, tu observes Yvette, ta mère disparue, dans son cadre doré, avec ses nœuds roses dans les cheveux tressés, son chemisier bleu, sa bouche framboise, ses joues roses, son cou de cygne, ses yeux rêveurs.

Yvette ne sait plus rien du malheur des hommes.

C'est préférable...

Voir les commentaires

Théâtre

15 Juillet 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Nice, qui fut parfois le théâtre de tes jeunes années, devient le théâtre de l'effroi.

Tu te souviens de La Corbella, la villa labyrinthique, Eugénie, ta grand-mère au regard bienveillant, Yvette, ta mère, vêtue de blanc, sa marche élégante sur la Promenade des Anglais, les galets ronds et doux dans tes paumes sur la plage, ton sourire et ta joie de vivre, le sourire mystérieux d'Yvette, ses mains qui caressaient ta peau brune, le parc et ses gigantesques palmiers devant La Corbella, les immenses bibliothèques aux trésors, le boudoir aux banquettes bleues, l'impressionnant escalier avec le toboggan en carrelage qui servait originellement pour descendre le linge et sur lequel tu glissais pour jouer, les meubles sculptés, la vaisselle délicate, les verres en cristal, l'argenterie, les nappes brodées.

Tu frissonnes.

Voir les commentaires

Alunissage

14 Juillet 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Il me semble que les critiques ne prêtent guère d'attention, si même ils la soupçonnent, à cette force d'attraction constamment croissante, et finalement toute-puissante, du tout sur la partie, qui fait de la composition d'un roman quelque chose de moins proche d'un libre voyage de découverte, que plutôt du comportement délicatement guidé d'un véhicule spatial qui s'apprête à alunir.

Julien Gracq — En lisant en écrivant — Éditions Corti

Marie se persuade que son « véhicule spatial » a été pulvérisé dans le cosmos avant d'alunir.

Voir les commentaires

EMDR

13 Juillet 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Blague Carambar

Blague Carambar

Marie s'intéresse à la thérapie de « désensibilisation et retraitement par le mouvement oculaire ».

Bouger les yeux avec méthode lui fera voir autrement ce qui l'aveugle et l'empêche d'entendre les secrets que lui murmure à l'oreille la petite fille qu'elle fut jadis.

Pourvu qu'il ne s'agisse pas d'une blague « Carambar » !

Voir les commentaires

Horripilation

12 Juillet 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

L'horripilation que le monde environnant procure à Marie.

Cette intranquillité permanente qu'elle ressent.

L'impossible apaisement.

Voir les commentaires