Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

141

8 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Elle regarde l'image de son cerveau obtenue par l'imagerie à résonance magnétique nucléaire : elle observe les circonvolutions cérébrales qui apparaissent clairement sur le tirage sur papier mat qu'elle a posé sur un chevalet de table. Elle se demande de quelles sensations peut s'émouvoir cette masse grise avec ses replis sinueux - plate. Elle sait maintenant d'où vient son ignorance quant à l'insondable mystère de l'univers. 

 

Elle fera encadrer l'image de son cerveau : une « Vanité » moderne qui décorera un mur de son boudoir. 

 

Tout finit par s'arranger même mal. 

Voir les commentaires

140

7 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Le plus éprouvant pour nous ici-bas : l'admirable machine humaine qui fonctionne et dysfonctionne à notre insu ; les machines inventées par l'homme et fabriquées par des machines, que nous utilisons quotidiennement, dont nous ignorons les mécanismes. Toutes ces machineries qui promettent des dérèglements, des détraquements un jour prochain. Attente insupportable. 

 

Chut ! j'écoute les conciliabules que tiennent mes organes dans le noir...

 

Vu une éolienne qu'une force incroyable a fait basculer en avant, les pales touchant presque le sol : on aurait pu croire qu'un enfant géant avait abandonné son jouet là, sur un immense terrain plat au bord de l'autoroute. 

Voir les commentaires

139

6 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Dans la salle d'attente, elle est assise sur une chaise noire, usée, frottée, décolorée, anxieusement rabotée par les corps impatients des patients qui se livrent au spécialiste, un parfait inconnu mais savant. 

 

Dès lors qu'elle aura quitté le siège de l'attente craintive, elle sera invitée à s'asseoir de nouveau sur une autre chaise face à l'inconnu qui lui révélera l'invisible. 

 

De chaises en sièges elle promène son corps qui a une vie secrète. 

Voir les commentaires

138

5 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Par quel nom désignerai-je mon angoisse aujourd'hui ? De quel nom baptiserai-je mon inquiétude intense du jour ? Chaque matin, une nouvelle raison de la nommer pour l'observer et l'apprivoiser. Ma fidèle angoisse de compagnie me console jusqu'au lendemain qui chantera encore faux. 

 

Mon indétermination, ma procrastination me pousse à tout renvoyer aux calendes grecques. Je vis au sein d'un futur surchargé. 

 

Aux promesses de l'enfance succède la détresse de l'épanouissement des grandes personnes. 

Voir les commentaires

137

4 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Cette sauvagesse sort si peu de chez elle que lorsqu'elle se trouve nez à nez avec un être de chair et de sang doué de parole, elle éprouve un terrible vertige au bord des autres comme au penchant d'un cratère volcanique. 

 

Une seule issue : sauve qui peut ! chacun pour soi ! Dans les cendres volcaniques s'y creuser un abri secret. Quitter les autres. Retourner chez soi. 

 

Je me caresse toujours le premier soir, comme ça c'est fait ! bon débarras !

Voir les commentaires

136

3 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Elle parcourut durant de longs jours les rubriques historiques de l'Encyclopédie Universelle, elle eut une sensation de dégoût insurmontable à la lecture des faits historiques qui ressemblaient à une fable sanglante : elle recracha le sang des suppliciés de l'histoire. 

 

J'aère la chambre de mon esprit tout rabougri. 

 

Chaque jour elle se sauve dans ses lectures qui la sauvent. 

Voir les commentaires

135

2 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Au temps des résolutions, je reste irrésolue. 

 

Bourratif ce début d'année...

 

« C'est pas juste ! » s'exclame une fillette aux jambes de laine. 

Aucune inquiétude ma petite, lorsque tu seras grande, tu ne te rebelleras même plus car tu seras épuisée par les fatigues de la maternité et la corvée de l'éducation de ta progéniture. 

Voir les commentaires

134

1 Janvier 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Au bord du vide, tout le monde fait la fête, oublie ses soucis, s'égare dans le rythme collectif, se déguise en autre, se farde, s'autorise tous les caprices, se révèle être un garnement ou un coquin, rit tout le temps, abandonne sa solitude, ne pense plus à rien, s'expose aux yeux de tous, existe à plusieurs. 

 

Faites du bruuuuuit ! Faites la bringue ! Faites la fête ! Bougez ! Eliminez vos doutes ! Entrez dans la danse ! C'est la fête ! Soyez gais et taisez votre chagrin !

 

Le directeur d'une chaîne nationale de télévision annonce que nous entrons dans une ère de la gentillesse et de la spontanéité. Serait-ce une sentence ?

Voir les commentaires

133

31 Décembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Les médias maquillent le monde afin que nous endossions ses crimes.

 

Il tomba amoureux d'une idée qu'il ne voulut point lâcher mais qui empira en lui et le rendit fou. 

 

Excédé, le traîne-savate qui est devenu poète interpelle la mégère : 

— Avec toi, ma chère, je suis toujours en infraction !

Voir les commentaires

132

30 Décembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Pour célébrer la fin de la journée qui fut morne, elle assiste - lasse de tout - sur son écran plat à rétro-éclairage LED à l'agonie des mammifères marins qui se noient dans les filets tristes des pêcheurs. 

 

Elle se sent prise au piège dans un canapé en cuir devant le spectacle alarmant de la nature exploitée par l'homme : elle se sent coupable d'exister. Sa lassitude augmente. 

 

Elle se persuade qu'elle est complice des crimes perpétrés contre les espèces dont elle se régale. Elle prend conscience qu'elle n'a jamais appris à pêcher à la ligne ni à chasser ni à semer ni à cueillir de quoi subsister. Sa lassitude augmente encore. 

Voir les commentaires