Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Remède

16 Décembre 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Le remède de la fatigue ? Écarter la pensée, se borner à la perception. Redécouvrir le regard et les objets, d'avant la Connaissance.

Cioran — Cahiers 1957-1972 — Gallimard

Marie se reposera en imaginant qu'elle ne pense plus. 

Elle échappera à la Connaissance. 

Elle connaîtra le sommeil de la raison. 

Voir les commentaires

Questions et réponses

15 Décembre 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Les questions sont écrites sur des feuilles persistantes, les réponses sur des feuilles caduques.

Eric Chevillard — L'Autofictif

Marie en déduit que tout est écrit donc. 

Fatalement mais provisoirement. 

Toutes les questions lui sont données mais aucune réponse ne lui est due. 

 

Voir les commentaires

Palette

14 Décembre 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

(au café le couple discute aimablement face à la mer)

LE PEINTRE (doucement). — On ne tardera pas trop, je vais changer de palette. 

L'ÉPOUSE DU PEINTRE (complice). — Evidemment. Allons-y ! 

Voir les commentaires

Visiteur nocturne

13 Décembre 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Il était là ce type dans mon rêve durant la nuit avec son énorme sac-à-dos. L"instant d'avant il n'était pas là ; l'instant d'après il était planté là devant moi, chez moi. Son regard borné m'effrayait. Je fixais son énorme sac-à-dos en me demandant ce qu'il pouvait contenir, certainement quelque chose de dangereux. Une arme. Un animal. Je lui demandai s'il pouvait sortir car il ne pouvait pas rester chez moi. Il ne répondit pas. 

Je m'éveille avec la sensation qu'il est encore là. 

Il n'est plus là. Il est resté dans mon rêve. 

 

Voir les commentaires

Névrose

12 Décembre 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

La névrose avait été construite par un système de relations qui avait étouffé le patient et l'avait réduit à l'état de mort vivant ou de momie.

François Roustang — La fin de la plainte — Odile Jacob (livre réparé)

Marie pouffe de rire le visage caché derrière son livre. 

Sa lecture l'incite à être et devenir. 

Elle tient entre ses mains la preuve que le futur est possible. 

Voir les commentaires

Détente

11 Décembre 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Tu marches sur un volcan éteint avec ton compagnon de voyage terrestre ; la discussion est vive ; ton corps se tend pour accueillir les paroles de ton interlocuteur ; tu redoutes l'affrontement ou l'incompréhension ou le blocage. Tu n'es pas complice mais sur tes gardes. Puis soudain, tes poings serrés s'ouvrent, tes épaules se relâchent, tu sens sur ton visage le souffle du vent, ta tête penchée vers le sol se relève doucement face à l'horizon marin, tu souris. Les paroles que tu entends enfin sans les redouter sont amicales et bienveillantes, tu les reçois dans tout ton corps ainsi qu'une caresse. Tu sais alors que tout aura lieu parce que tout doit avoir lieu. 

Voir les commentaires

Intermittence

10 Décembre 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Tu regardes l'eau scintillante où flottent des mouettes parmi les éclats lumineux. 

 

Tu penses que ta lucidité est comme ces éclats brillants : intermittente. 

 

Volatile. 

 

 

 

Voir les commentaires

Lire plus

9 Décembre 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Marie pensait lire plus et elle lit moins. 

Son rythme intérieur ralentit tandis que la pression extérieure augmente. 

Tout semble battre au rythme de la frayeur. 

Voir les commentaires

Exercice

8 Décembre 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Ici, en particulier, mettre dans son corps la plainte avec ses causes véridiques ou prétendues, les faire pénétrer dans ses épaules, dans ses bras, dans son ventre et dans ses pieds. Exercice quotidien à refaire ou qui ne devrait jamais cesser.

François Roustang — La fin de la plainte — Odile Jacob (livre réparé)

Marie s'entraîne à réaliser cet exercice qui la libérera de ces tensions intérieures. 

Quelle plainte choisir ? 

Marie consacrera une séance entière au choix de la plainte qu'elle mettra dans son corps pour qu'elle y circule et agisse. 

Voir les commentaires

Prévision de relecture

7 Décembre 2016

Tu prévois de relire le livre La fin de la plainte écrit par François Roustang et publié chez Odile Jacob. 

Tu saisis le livre, tu l'ouvres à la première page pour noter la date du jour. Tu t'aperçois que les pages se détachent de la couverture au niveau de la tranche du livre. La liasse entière n'adhère plus à la couverture. Tu vas devoir sortir ton tube de Super Glue. 

Tu commences à te plaindre des éditions Odile Jacob et du défaut de fabrication de leur livre. 

La plainte toujours t'accompagne. 

Voir les commentaires