Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

518

7 Mars 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Le carnet de notes de la fillette que je fus se terminait invariablement par le commentaire suivant : « Bavarde ».

 

Yvette, ma mère à la santé fragile, qui ne tarderait pas à mourir, considérait cette mention comme étant positive car si sa petite fille était bavarde cela signifiait qu'elle était vivante. 

 

Combien de fois nos chers disparus meurent-ils en nous et pendant combien de temps encore ?

Partager cet article