Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

345

28 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

On pouvait lire sur les plaques en bois que les New-Yorkais clouaient, hier, sur les façades de leur maison pour barricader leurs portes et leurs fenêtres des conjurations écrites en grosses lettres noires : « IN YOUR DREAMS, IRÈNE », « GO AWAY, IRÈNE ». L'ouragan Irène, un monstre de 840 km de diamètre, ne paraît pas très sensible à la magie ce matin alors qu'il frappe New York, que des pluies et des vents violents s'abattent sur les maisons et effacent les conjurations — vaines. 

 

Marie ne pense jamais au suicide car elle ne veut faire aucune projet. 

 

La grande sœur, adolescente, boudeuse, qui a l'air fâchée, marche vite en rapportant le pain qu'on lui a ordonné d'aller acheter, pour semer sa petite sœur, essoufflée, qui a fait un caprice pour l'accompagner, qui court maintenant derrière elle pour la rattraper. 

Partager cet article