Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Couvre-feu 56

8 Février 2021 , Rédigé par Estelle Ogier

(photographie Estelle Ogier)

(photographie Estelle Ogier)

Marie a l'esprit vagabond. 

Voir les commentaires

Couvre-feu 55

7 Février 2021 , Rédigé par Estelle Ogier

(photographie Estelle Ogier)

(photographie Estelle Ogier)

Marie s'isole dans un bain d'écume et rêve de pureté. 

Voir les commentaires

Couvre-feu 54

6 Février 2021 , Rédigé par Estelle Ogier

Marie n'invente plus rien d'autre que ses peurs... 

Voir les commentaires

Couvre-feu 53

5 Février 2021 , Rédigé par Estelle Ogier

(photographie Estelle Ogier)

(photographie Estelle Ogier)

Marie apprécie l'humour des pharmaciens... 

Voir les commentaires

Couvre-feu 52

4 Février 2021 , Rédigé par Estelle Ogier

Marie réfléchit donc à présent à ce que chacun a inscrit à l'envers de son masque... 

Voir les commentaires

Couvre-feu 51

3 Février 2021 , Rédigé par Estelle Ogier

On nous muselle. Le masque est le bâillon qui étouffe nos râleries, nos râles et nos toux divergentes. Nos baisers aussi y laissent leurs couleurs, comme les papillons lamentables pris dans la gaze du filet. Puis on les chloroforme. Une épingle les pourfend. Motus, amours mortes et bouches cousues.


Croyons-nous sérieusement que la surpopulation humaine compensera la disparition des baleines et des éléphants ?

Les élastiques du masque chirurgical nous sont cependant indispensables aussi désormais pour accrocher notre sourire entre nos deux oreilles.

Éric Chevillard — L'Autofictif

L'écrivain écrit à l'intérieur de son masque qui le bâillonne. 

Voir les commentaires

Couvre-feu 50

2 Février 2021 , Rédigé par Estelle Ogier

(photographie Estelle Ogier)

(photographie Estelle Ogier)

Marie s'attend parfois au meilleur sans craindre le pire en admettant ce qui se transforme contre sa volonté. 

Voir les commentaires

Couvre-feu 49

1 Février 2021 , Rédigé par Estelle Ogier

Marie se rêve en terrasse au soleil pour déjeuner auprès d'autres clients qui se réjouissent de ce moment partagé dans la bonne humeur et le respect humain. 

Mais rien n'est plus possible à présent. 

Que l'ennui. 

Voir les commentaires
<< < 1 2 3