Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journal d'affliction

11 Janvier 2018 , Rédigé par Estelle Ogier

Son père William Godwin ne lui léguera pas moins de trente-deux carnets, [...], comme une aide à l'examen de conscience et au discernement de l'action de la Providence dans une destinée.

Mary Shelley — Que les étoiles contemplent mes larmes — Journal d'affliction — Finitude

Marie prend note de cela. 

Voir les commentaires

Journal d'affliction

10 Janvier 2018 , Rédigé par Estelle Ogier

[...] les calmes matinées passées auprès de mon livre [...]

Mary Shelley — Que les étoiles contemplent mes larmes — Journal d'affliction — Finitude

Marie sait que les livres sont des êtres vivants. 

Voir les commentaires

Journal d'affliction

9 Janvier 2018 , Rédigé par Estelle Ogier

Une vitalité insuffisante, trop peu d'animation et de vigueur pour converser avec aisance et amuser autrui, voilà ce qui m'a toujours le plus nui, tant dans le monde que livrée à moi-même.

Mary Shelley — Que les étoiles contemplent mes larmes — Journal d'affliction — Finitude

Marie rit de ses propres clowneries. 

Voir les commentaires

Journal d'affliction

8 Janvier 2018 , Rédigé par Estelle Ogier

Qu'aurais-je fait si ne n'avais eu pour compagne mon imagination ? Je me serais traînée misérablement à la face de la terre ; j'aurais péri, certainement. Mais j'avais mes rêves, ô mes lumineuses rêveries, mon soleil bien-aimé ! Ils peuplèrent le cimetière où je fus condamnée à errer dès mon plus jeune âge.

Mary Shelley — Que les étoiles contemplent mes larmes — Journal d'affliction — Finitude

Marie est dépourvue d'imagination. 

Voir les commentaires

Journal d'affliction

7 Janvier 2018 , Rédigé par Estelle Ogier

Esseulée, abandonnée de tous, je sens mon âme agoniser en moi-même. Je m'en vais donc, sans rien attendre d'heureux, pour m'en revenir après avoir trouvé moins encore que le néant escompté.

Mary Shelley — Que les étoiles contemplent mes larmes — Journal d'affliction — Finitude

Marie n'en revient pas de lire cela. 

Voir les commentaires

Journal d'affliction

6 Janvier 2018 , Rédigé par Estelle Ogier

Mon existence se consume en vain dans la solitude. Cependant, je ne chôme pas, et si je ne souffrais par instants d'accès de mélancolie ou d'ennui presque insoutenables, je coulerais des jours tranquilles et harmonieux.

Mary Shelley — Que les étoiles contemplent mes larmes — Journal d'affliction — Finitude

Marie endure des jours intranquilles et disharmonieux. 

Voir les commentaires

Journal d'affliction

5 Janvier 2018 , Rédigé par Estelle Ogier

Je mène une existence solitaire, et je suis peu à peu gagnée par l'ennui, ce qui me change de l'affliction.

Mary Shelley — Que les étoiles contemplent mes larmes — Journal d'affliction — Finitude

Marie éclate de rire. 

Voir les commentaires

Journal d'affliction

4 Janvier 2018 , Rédigé par Estelle Ogier

Jamais je n'ai si peu attendu de la vie — et cependant, je jouis d'une certaine équanimité.

Mary Shelley — Que les étoiles contemplent mes larmes — Journal d'affliction — Finitude

Marie recherche ce mot « équanimité » dans le dictionnaire. 

Voir les commentaires

Journal d'affliction

3 Janvier 2018 , Rédigé par Estelle Ogier

Je souffre beaucoup, en proie à la solitude et tourmentée par mille inquiétudes. Il est étrange qu'avec un naturel indépendant comme le mien, je n'aie su me ménager une existence agréable, mais je ne peux trouver le moindre charme à la vie, quelle qu'elle soit, s'il n'y entre aucune sympathie humaine ; et en quêtant celle-ci, à quelles avanies m'exposé-je !

Mary Shelley — Que les étoiles contemplent mes larmes — Journal d'affliction — Finitude

Les phrases de Mary comme une caresse dans l'esprit de Marie. 

Voir les commentaires

Journal d'affliction

2 Janvier 2018 , Rédigé par Estelle Ogier

Étrange charade que cette vie !

Mary Shelley — Que les étoiles contemplent mes larmes — Journal d'affliction — Finitude

Marie n'a jamais apprécié les charades. 

Voir les commentaires
<< < 1 2 3 4 > >>