Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Désir

31 Mai 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

Rien n'existe qu'à travers le prisme de notre désir.

Considérons qu'il soit toujours exaucé.

Silence.

Voir les commentaires

Rencontre anticipée

30 Mai 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

À la veille d'une rencontre, on ne sait plus exactement ce que l'on souhaite rencontrer.

Soi ou l'autre ?

Un inconnu quel qu'il soit. Tel qu'il est.

Voir les commentaires

Absorption

29 Mai 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

Cet écrivain que je rencontre et qui me met en garde contre la tentative d'absorption conjugale.

Je dois bien reconnaître qu'il a raison.

Cet écrivain éclairé.

Voir les commentaires

Question

28 Mai 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

Les amateurs de littérature pointue portent-ils des chapeaux pointus à leurs fêtes qu'elles soient d'anniversaire ou non ?

J'ai bien peur que la réponse soit oui.

Misérables !

Voir les commentaires

Précisions volodiennes

27 Mai 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

« Maintenant, écoutez-moi bien. Je ne plaisante plus. Il ne s'agit pas de déterminer si ce que je raconte est vraisemblable ou non, habilement évoqué ou pas, surréaliste ou pas, s'inscrivant ou non dans la tradition post-exotique, ou si c'est en murmurant de peur ou en rugissant d'indignation que je dévide ces phrases, ou avec une tendresse infinie envers tout ce qui bouge, et si on distingue ou non, derrière ma voix, derrière ce qu'il est convenu d'appeler ma voix, une intention de combat radical contre le réel ou une simple veulerie schizophrène en face du réel, ou encore une tentative de chant égalitariste, assombrie ou non par le désespoir et le dégoût devant le présent ou devant l'avenir. Là n'est pas la question. »

Antoine Volodine — Des anges mineurs

« Néanmoins, le monde est un et tous ces écrivains au travail en même temps écrivent un livre insensé » répondrait Eric Chevillard.

Voir les commentaires

Éric Chevillard et Antoine Volodine à La Comédie du Livre de Montpellier

26 Mai 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

En lisant Des anges mineurs d'Antoine Volodine, je comprends immédiatement le lien avec l'œuvre d'Éric Chevillard, notamment Choir.

Ilinuk dans Choir et Will Scheidmann dans Des anges mineurs incarnent l'espoir deçu pour « les rechignés, les compassés, les bilieux, les rogues, les malveillants et les revêches » de l'île de Choir et pour « les humains [qui] étaient à présent des particules raréfiées qui ne se heurtaient guère » du monde post-exotique Des anges mineurs.

Je me sens bien parmi eux. Ces héros des temps modernes.

Voir les commentaires

Traversée en solitaire

25 Mai 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

Il existe parfois des moments dans l'existence où les traversées doivent se faire en solitaire.

Qu'elles soient du désert ou non.

Peu importe. En solitaire.

Voir les commentaires

Ricanement

24 Mai 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

Comme l'exprime si sincèrement la veuve de Charb à Radio Classique récemment : elle voudrait que cesse les « ricanements » à propos des drames que vivent les petites filles dans le monde qui sont considérées comme étant du « bétail ». Notamment dans les pays extrémistes musulmans. Pour faire l'idiote, j'avouerais que je me demande qui peut bien mettre au monde ces petites filles : d'autres petites filles incapables de se révolter contre la perpétuation de la logique du mal ? Sans aucun doute. J'ose émettre une opinion planquée que je suis derrière mon stérilet.

Voir les commentaires

Clé USB

23 Mai 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

Je transfère sur une minuscule clé USB les données numériques de mille photographies le temps de rédiger ce court billet que je n'aurais pas pu matériellement rédiger lorsque je fus adolescente et même jeune adulte. À présent que je suis une femme mûre je peux jouir d'une technologie qui évolue si vite qu'elle dépasse chaque nouveau désir que je peux avoir même furtivement. Je suis un peu inquiète.

Voir les commentaires

La Fête des Voisins

22 Mai 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

Urticante

Urticante

Ce gentil couple âgé entre dans la galerie que j'ouvre au public. Il me propose, ce couple inoffensif, que je participe ainsi que mon homme, le peintre, à la Fête des Voisins qu'il souhaite, le couple complice, initier et superviser cette année. Le couple bien intentionné ne daigne pas jeter un œil aux toiles exposées. Il me remet l'invitation à sa fête de voisinage. Je repense aux méduses que j'ai photographiées ce matin dans la mer Méditerranée. Urticantes.

Voir les commentaires
1 2 3 > >>