Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Choir encore

10 Septembre 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Je termine mon énième lecture de Choir qui m'hypnotise ainsi que les feux d'un diamant noir. Choir comme mon animal totem. Choir comme mon meilleur cauchemar. Choir comme un monde enfin transparent et compréhensible. Choir comme un nouvel « encore », un nouveau Cap au pire. Choir comme un recommencement inattendu. Choir comme une libération. Choir comme une exténuation.

« La tristesse seule nous distrait de notre chagrin. Nous trompons l'ennui en nous jetant de toutes nos forces dans la morosité. Il n'y a jamais que le désespoir pour nous tirer de notre abattement. Notre sensibilité enregistre ces fines oscillations de notre humeur qui font toute l'aventure de notre vie à Choir. »

Choir — Éric Chevillard — Les Éditions de Minuit

Voir les commentaires

Coup de poignard en plastique

9 Septembre 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

« Les membres des réseaux sociaux sont principalement des misanthropes, des égocentriques et des autistes cavernicoles. On pourra fréquenter de même les partouzes d'onanistes pour voir s'ériger si joliment le paradoxe. »

Éric Chevillard — L'Autofictif

Qui a eu l'idée saugrenue d'offrir au maître Chevillard un tour de manège dans nos contrées virtuelles ? Qu'il parle maintenant ou qu'il se taise à jamais ! Non mais, il est fou ! Qu'est-ce qui lui est passé par la tête ? Agacer ainsi le bec fin du roi de l'azur avec un tel tison ! Le prince des nuées jeté vif dans le bûcher de nos vanités.

Voir les commentaires

Gant Mapa

8 Septembre 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

« (...). Je pense par exemple à un récit d’anticipation apocalyptique, certes totalement invraisemblable, dans lequel la littérature humiliée ne serait plus qu’une futile accroche publicitaire et les écrivains soudoyés des suppôts du système. »

Éric Chevillard — L'Autofictif

Au chapitre de « la littérature humiliée », un roman L'amour dure trois ans adapté en film par son auteur, Frédéric Beigbeder, qui met en image une théorie, « accroche publicitaire » efficace, selon laquelle la main de l'autre, l'être aimé, sur soi, porte un gant Mapa au bout de trois ans de vie commune. Concrètement, on voit des scènes où une main gantée se pose sur le corps de l'autre et l'effet est immédiat : on repense à ses propres gestes qui souvent, machinaux, ne transmettent aucune émotion ni désir. On ressent une légère honte mais on juge le film tellement creux qu'on s'ennuie et que l'on pose machinalement sa propre main gantée sur la cuisse de son compagnon d'infortune, échoué, comme soi-même, devant le cinéma humilié lui aussi.

Voir les commentaires

Zone Critique (relecture)

7 Septembre 2014 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #littérature

« Néanmoins, le monde est un et tous ces écrivains au travail en même temps écrivent un livre insensé. »

Éric Chevillard — L'Autofictif

Parfois, il faut prendre le temps de se relire pour mieux apprécier le chemin parcouru depuis une année. Et s'apercevoir à quel point la littérature peut occuper l'esprit en quête de nouveauté. Tous ces écrivains penchés sur leur œuvre qui semblent chercher une issue pour sortir du labyrinthe qu'ils élaborent jour par jour. Cette énergie, cette assiduité, cette patience, cette générosité... Cet entêtement... Infiniment suspect tout cela.

Voir les commentaires

Cimetière

6 Septembre 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Tu reprendrais avec joie le chemin du cimetière où tes parents morts précocement te berçaient contre leur pierre tombale sur laquelle tu t'allongeais durant ton enfance. Tu retrouverais la blancheur des allées gravillonnées et le crissement de tes espoirs. La solitude absolue.

Voir les commentaires

Épaule

5 Septembre 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Belle carrure au terme de la pratique quotidienne du crawl en eau libre dans la mer méditerranée durant l'été. Mais toujours cette carrure intranquille quand tu penses et quand tu parles.

Ce manque d'assurance qui t'engourdit l'esprit. Comme une torpeur. Un sommeil irrépressible.

Un gaspillage involontaire de tes possibilités. Un amenuisement de tes facultés.

Voir les commentaires

Confinement

4 Septembre 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Longtemps, Marie se répète sans lassitude à elle-même qu'elle doit faire ceci ou cela avant de partir à l'aventure. Déjà, Marie se souhaite vivement à elle-même de rentrer bientôt.

Marie consacre une partie de ses matinées aux tâches domestiques sans jamais parvenir à nettoyer son âme encombrée.

Marie se sent empêchée, confinée — confite presque.

Voir les commentaires

Le grand déménagement du monde

3 Septembre 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Tu commandes La langue de Chevillard ou « le grand déménagement du monde » aux Éditions Universitaires de Dijon en espérant découvrir un secret qui t'autoriserait à progresser dans ton étude du cas Chevillard.

Qu'en est-il du tien ?

Fais-tu vraiment le nécessaire pour le provoquer ce grand déménagement de ton propre monde ?

Voir les commentaires

Caisse suisse de compensation

2 Septembre 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

« Monsieur, afin de poursuivre le paiement des rentes, notre Caisse effectue périodiquement des contrôles concernant l'existence en vie de ses assurés. »

Caisse suisse de compensation

Au verso de la présente lettre que ton homme reçoit, il trouve un certificat qu'il voudra bien faire attester par sa commune. « Cette commune X certifie que Y né(e) le ../../.... est en vie OUI NON » et « date du décès ../../.... »

Le survivant de l'année achevée coche « OUI ».

Lui, ton ange et ta passion, après les derniers sacrements, il ne te verra jamais avec ses yeux clos remplir les pointillés où s'inscrira un jour la date de son décès.

Voir les commentaires

Connexion

1 Septembre 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Tu es connectée toute la sainte journée aux réseaux sociaux et à Internet et tu apprends au beau milieu de la nuit qu'un rapprochement rare et beau du croissant de Lune et de Saturne a eu lieu en début de soirée alors que tu étais avachie sur ton canapé. Honte sur toi et toutes les générations à venir qui ne viendront pas de ton ventre infécond.

Voir les commentaires
<< < 1 2 3