Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ratage

31 Août 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

« Si la réussite est dans le ratage, moins ça marche et plus ça marche »

François Roustang — Feuilles oubliées, feuilles retrouvées

« Essayer encore. Rater encore. Rater mieux encore. »

Samuel Beckett — Cap au pire

Tout de suite, on se sent rassuré avec Roustang et Beckett. Mais quelqu'un manque à l'appel pour que je puisse cheminer sereinement vers le bonheur. Le voilà qui arrive en marmonnant : — S'il y a un raté de l'absolu, c'est bien moi. Je le dis avec toute la fierté nécessaire. Avec Cioran pour compléter le tableau de l'impossible quête, je suis comblée.

Voir les commentaires

Superposition

30 Août 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Lire dans un lieu public peut mettre en danger la littérature pointue.

MOI (lisant prudemment en chuchotant une phrase des Épigrammes du délectable Ambrose Bierce). — « Quand tu te trouves parmi les tombes de tes semblables, marche avec circonspection : la tienne est ouverte à tes pieds. »

L'ESCORT LIBERTINE (assise avec un client buvant ses paroles sur la banquette de plage à proximité). — Donc, je vous explique... il existe deux sortes de soumises qui pratiquent le sadomasochisme... soyez tranquille... je vais vous initier aux plaisirs de l'humiliation érotique...

Comment ne pas perdre le fil de mes lectures avec un tel voisinage ?

Voir les commentaires

Manque

29 Août 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Il ne manquerait plus que cela que tu trouves l'énergie nécessaire pour "réformer le réel" avec tes phrases. Sur le papier ou à l'écran les choses restent ce qu'elles sont grâce à toi — insuffisantes. Lassantes. Pesantes.

Voir les commentaires

Fanfaron

28 Août 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

LA CAISSIÈRE (n'osant plus s'asseoir sur son siège défoncé). — Monsieur le Directeur, mes collègues et moi-même voudrions bénéficier de sièges neufs afin de pouvoir nous reposer quelques minutes par heure sur un siège rembourré et solide sans craindre l'inconfort ou une chute.

LE DIRECTEUR (calculant mentalement le coût de la réfection des housses sur mesure des bains de soleil sur son yacht « Le Fanfaron », étant donné l'état lamentable des coussins après la partouze du week-end). — Mademoiselle, je vais plutôt vous demander à vous ainsi qu'à vos collègues de vous vêtir avec des cuissards désormais pour venir travailler.

Voir les commentaires

Quotidien

27 Août 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Ce quotidien que tu voudrais fuir. Ce jour infini qui te poursuit. Ce monde sans autre mystère que la contrainte du présent. Ce temps sans avenir. Cet espace clos qui t'enferme continûment. Tu cherches un moyen pour t'échapper mais lui, le quotidien infatigable, te retient en t'agrippant avec ses griffes qui ne déchirent jamais le silence, ton silence, celui dont tu as besoin pour lire et comprendre. Ce silence qui te rend intelligente.

Voir les commentaires

Fragments

26 Août 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Tu ne sais plus vraiment aujourd'hui si les moments obligés de ton existence ne sont pas des fragments qui viennent en supplément de tes lectures. Tu le découvriras certainement lors de ta prochaine lecture.

Voir les commentaires

Connivence du lecteur

25 Août 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

« Ce monde n'a pas plus de consistance que l'épisode d'un sourire. »

Cioran — Cahiers 1957-1972 — Gallimard

En lisant cela et en repensant à hier, je m'autorise à croire que je n'écris pas toujours que des bêtises et que j'ai de saines lectures surtout.

Voir les commentaires

Écriture

24 Août 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

L'écriture consiste à trouver l'existence consistante.

Ta peine consiste à considérer la vie comme étant inconsistante.

La lecture consiste à maintenir ta cohérence.

Voir les commentaires

Départ

23 Août 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Les artistes ces marchands d'espérance qui nous montrent la porte par laquelle nous pourrions fuir. Celle que nous laissons soigneusement fermée. La porte reste close. Nous autorisons l'accès vers l'impossible. Et toute notre vie, nous tambourinons à cette porte sans poignée et sans serrure. Rien à faire, nous faisons face à ce qui nous sépare : une porte scellée.

« Tels sont les petits apologues cyniques par quoi notre littérature désabusée nous exhorte au départ. Honte sur nos poètes, nos artistes, noyons-les dans nos crachats ! Leur misérable petit feu intérieur suffit pourtant à obscurcir Choir de cendres et de suie. Chaque année, par représailles, un salon ouvert au public les rassemble, exposés sur de très étroits piédestaux individuels. On peut alors à loisir les mordre ou les gifler, on peut leur trancher une oreille. »

Éric Chevillard — Choir — Les Éditions de Minuit

Voir les commentaires

Maigreur

22 Août 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Pour quelle raison obscure as-tu perdu ta maigreur ? Pourquoi ne ressembles-tu pas à ta mère avant qu'elle ne meure : 1m75cm, 33kg ? Tu es plus petite et plus ronde. Tu devrais suivre de nouveau un régime pour perdre quelques graisses superflues. L'abondance nuit à ta propre image, celle que tu te fais de toi-même. Un petit cancer peut-être résoudrait le problème et te rendrait ta silhouette juvénile ? Quand tu avais le ventre creux. Mais le cœur lourd. Orpheline.

Voir les commentaires
1 2 3 4 > >>