Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Retour

31 Mars 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

L'enfant revient parfois avec son petit nez sale me bousculer dans mes rêves en me demandant pourquoi il n'est pas de ce monde. Mais que ferais-tu parmi nous mon ange ? Nous ne méritons aucun de tes sourires. Nous qui n'attendons que d'être augmentés génétiquement, physiologiquement pour durer encore et encore. Nous qui croyons à l'éternité bien que nous soyons tous désespérés. Ad vitam æternam, l'humanité recommencée... Et toi, mon incréé, jamais débuté, tu es mon infini.

Voir les commentaires

Pouah !

30 Mars 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

« Pouah… ! Je me suis surpris en train de vivre au lieu d’écrire ! »

Éric Chevillard — L'Autofictif

Argh... ! Je me suis surprise en train de lire au lieu d'écrire !

Voir les commentaires

Accoucher

29 Mars 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

« — Encycl. Dans les premiers temps, les femmes accouchèrent seules, comme cela a lieu encore de nos jours chez les sauvages, et même assez souvent dans nos campagnes. Avec le développement de la civilisation s'accrurent les fatigues et les dangers de l'accouchement ; les femmes durent être assistées dans l'accomplissement d'une fonction qui ressemblait si bien à une maladie ; la pratique des accouchements fut réduite en méthode et devint un art. En France, jusqu'au XVIIè siècle, cet art fut exclusivement exercé par des femmes. Mais sous le règne de Louis XIV, l'habile chirurgien Julien Clément fut appelé pour les couches de Mlle La Vallière, qui devaient être ignorées de tout le monde (1663) ; le secret ayant transpiré, les dames de la cour imitèrent la maîtresse du roi, furent imitées à leur tour, et l'on inventa le nom d'accoucheur. — La loi impose à l'accoucheur et à la sage-femme de faire la déclaration de la naissance de l'enfant qu'ils ont reçu, dans le cas où le père est absent ou non déclaré. »

Grand Dictionnaire Universel du XIXè siècle par Pierre Larousse (1867)

Marie lit les entrées de son nouveau dictionnaire, la lette A, Tome 1. Elle en profite avant de se séparer définitivement de la totalité des volumes de son Grand Dictionnaire Universel du XIXè siècle par Pierre Larousse. Marie ne comprend pas qu'elle soit obligée de se séparer de ces monstres de papier. Et pourtant, il faudra le faire pour se défaire de l'enfance. Marie devient grande.

Voir les commentaires

Lettre A

28 Mars 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Marie a reçu le Tome 1, lettre A, de son Grand Dictionnaire Universel du XIXè siècle de Pierre Larousse dont le portrait apparaît sur l'une des premières pages : il est posé sur le flanc sur la vieille chaîne Hifi, l'ouvrage semble avoir plus vécu que les autres, ceux qui appartenaient déjà à Marie, les dix-sept autres, ceux qu'elle avait reçus en héritage il y a plus de deux décennies. Comment est-il possible que l'usure soit presque semblable ? Ils se ressemblent tellement tous ces tomes, réunis. Depuis combien de temps ce Tome A mène-t-il sa propre existence de dictionnaire séparé de ses congénères ? Demain, Maire consultera certaines entrées du dictionnaire qui l'intriguent. Joie de la complétude.

Voir les commentaires

Discours

27 Mars 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

LA FEIGNASSE. — M'enfin, quelle heure est-il ? Que fais-tu encore là ? A ne pas écrire...

L'AUTRE FEIGNASSE. — Il n'y a pas d'heure pour ne rien écrire...

Voir les commentaires

Tri

26 Mars 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Tu fais du tri dans tes papiers à l'heure du numérique... mais quelle drôle d'idée ! Es-tu vieille déjà ?

Voir les commentaires

Incertitude

25 Mars 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Tu t'enfermeras dans l'isoloir demain par dépit car l'utilité de ton vote est incertaine. Sache-le.

Voir les commentaires

Obéissance

24 Mars 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

Tu t'enfermes dans l'isoloir aujourd'hui par obéissance... Sache-le...

Voir les commentaires

Dictionnaires

23 Mars 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

« Voilà l'os de mes os et la chair de ma chair. »

Adam — La Bible

Marie a rendez-vous début avril dans une librairie au bord du Canal du Midi pour se débarrasser d'une soixantaine de kilogrammes de dictionnaires : un poids de connaissances qu'elle avait sur la conscience depuis vingt-trois ans. Un poids familial, un héritage qui l'écrasait. Et depuis tout ce temps manquait au Grand Dictionnaire Universel du XIXè siècle de Pierre Larousse en quinze volumes plus trois volumes de Suppléments le Tome Un, la lettre A. Marie pleura quand elle s'en aperçut à l'époque. Marie retrouve sur Internet ce tome manquant. Il semble appartenir à l'ensemble... l'usure semble identique... Ainsi, auraient-ils vécu ces volumes du Grand Dictionnaire séparément durant de longues années (combien d'années antérieures à l'héritage de Marie ?) avant de bientôt reformer un Grand Dictionnaire Universel du XIXè siècle complet ? Quelle étrange découverte ! Ce volume isolé, arraché aux autres exemplaires... fut-il prêté par ses grands-parents et jamais rendu ? fut-il volé ? Marie le croyait détruit. Marie pourra enfin lire l'entrée « accoucher » dans son nouveau volume datant de 1867.

Voir les commentaires

Lassitude

22 Mars 2014 , Rédigé par Estelle Ogier

« — Philosophes. — Nous sommes pleins de choses qui nous jettent au-dehors. Notre instinct nous fait sentir qu'il faut chercher notre bonheur hors de nous. Nos passions nous poussent au dehors, quand même les objets ne s'offriraient pas pour les exciter ; les objets du dehors nous tentent d'eux-mêmes et nous appellent, quand même nous n'y pensons pas. Et ainsi les philosophes ont beau dire : "Retirez-vous en vous-mêmes, vous y trouverez votre bien " ; on ne les croit pas, et ceux qui les croient sont les plus vides et les plus sots. »

Pascal — Pensées

Tu ne sais pas te tenir tranquille chez toi. Toujours à te dandiner sur ta chaise, à te sauver mentalement pour échapper à la concentration sur ton travail en cours. Toujours impatiente de rompre ta solitude. Toujours là où tu t'attends à te trouver. Jamais ailleurs. Jamais retirée en toi-même.

Voir les commentaires
1 2 3 4 > >>