Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

807

9 Février 2013 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Ce matin, je prends mon 807ème petit déjeuner avec vous mes charmants lecteurs : tartines de miel de lavande et de fromage de chèvre, banane, clémentines, thé vert. 

 

Je m'interroge quant à mon statut de déjeuneuse-blogueuse et mes pensées chaotières qui envahissent votre sphère en modifiant votre atmosphère. 

 

Demain n'existe pas. 

Voir les commentaires

806

8 Février 2013 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Levée depuis 5h30min, j'échappe à cette nuit rêvée en solitaire pour aborder ma journée de solitude volontaire. 

 

Et puis non, un voyageur clandestin croisé dans les coursives domestiques, un pinceau ou un crayon à la main, l'imaginaire en bandoulière, du mystère plein les yeux, me tiendra compagnie jusqu'au soir. 

 

Ensemble, nous émettrons des doutes quant à notre avenir ici-bas. 

Voir les commentaires

805

7 Février 2013 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Il faut rester là et attendre que notre tour soit passé ; alors on pourra trépasser, salement bien entendu. 

 

Ma gynécologue, une pâtissière, une légumière, une voisine, une amie, une parente, une cliente, une lectrice, une amie virtuelle, une inconnue, mon frère... sont childfree, pour cela je me sens en bonne compagnie. 

 

Je me pose une question : mes amis virtuels sur les réseaux sociaux sont-ils des amis imaginaires comme l'étaient ceux de mon enfance ou bien des figures autofictives auxquelles j'accorde toute mon attention ? 

Voir les commentaires

804

6 Février 2013 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie prévoit d'utiliser un trépied lorsqu'elle photographiera l'auteur de Palafox durant le colloque international qui aura lieu au mois de mars à Valence. Cela lui permettra de stabiliser les émotions qu'elle ressentira, notamment l'appréhension. 

 

La timidité de Marie est pathologique comme son angoisse d'exister. 

 

Marie survivra-t-elle à ses démons ? 

Voir les commentaires

803

5 Février 2013 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

La revue médicale « Prescrire », dans son numéro de février, met en garde les patients et soignants en les informant qu'ils ont intérêt à revoir les traitements en cours, à écarter certains médicaments plus dangereux qu'utiles, et à préférer les traitements éprouvés. 

 

Selon la revue indépendante « Prescrire », mon immunodépresseur dans l'eczéma serait à proscrire car il exposerait à des risques de cancers cutanés et de lymphomes, disproportionnés avec l'affection cutanée. 

 

Toujours selon la revue qui me veut du bien, autant en rester à un dermocorticoïde géré à bon escient dans les poussées. Autant prier alors pour mon corps qu'il ne se souvienne jamais du traitement cancérigène. 

Voir les commentaires

802

3 Février 2013 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

On n'a pas besoin de GPS pour trouver le conflit avec son partenaire. Il suffit d'enclencher une conversation banale. 

 

Toutes les blessures cessent d'être superficielles quand on s'affronte au quotidien pour passer le temps qu'il reste à vivre. 

 

« L'avenir appartient aux morts » autofictionne Éric Chevillard. J'en tiens compte chaque jour qui m'éloigne de celui de ma naissance. 

Voir les commentaires

801

2 Février 2013 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie exhalera bientôt sa huit-cent-septième plainte et rédigera son huit-cent-septième billet : son ennui reste toujours aussi cuisant. 

 

Marie passera-t-elle la frontière du huit-cent-huitième article ? 

 

Probablement que oui. Marie aurait trop peur de s'ennuyer. 

Voir les commentaires

800

1 Février 2013 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Germaine a tenté de se suicider en se tailladant les veines : cela rime à l'oreille. 

 

Que pourrai-je lui chuchoter à l'oreille : bienvenue, derechef, parmi nous, Germaine ? 

 

Ou alors, je pourrai la traiter de tricheuse d'avoir ainsi voulu précipiter son départ vers l'au-delà !

Voir les commentaires