Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

779

30 Décembre 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Autant de projets que de renoncement. 

Autant d'espoir que de larmes. 

Autant de vérités que d'erreurs. 

Cela me brise le cœur. 

 

Autant de vanité humaine. 

Cela me terrifie. 

 

Autant de précipitation vers le chaos. 

Cela me remplit de joie. 

Voir les commentaires

778

29 Décembre 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

En tête à tête avec soi-même continuellement, l'angoisse derrière les yeux qui voient l'Étrange partout. 

 

Pareille à la fillette, la tête renversée sous son lit, effrayée à l'idée de surprendre le monstre caché là ; Marie n'en revient pas que le monde soit si hostile. 

 

Marie espère la fin de son monde. 

Voir les commentaires

777

27 Décembre 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Ouf ! La période de commémoration de la Nativité prend fin... J'ai pleuré à chaudes larmes toutes les âmes défuntes qui m'abandonnèrent ici-bas un jour, celui de ma naissance. 

 

Marie ! Cesse de pleurnicher ! Redresse-toi dans le malheur pour choir dans le néant ! 

 

Une phrase gravée au dos d'iPadette : « Ma force est de n'avoir trouvé réponse à rien. » Merci Émil Cioran. 

Voir les commentaires

776

25 Décembre 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree


Marie a attendu comme le Messie un nouvel iBidule qui l'attachera encore plus sûrement aux démons facebookiens et de l'internet. 



Marie, dont le visage s'illumine devant l'écran mobile qui ne s'éteint jamais. 


     
Marie, hypnotisée. 

Voir les commentaires

775

24 Décembre 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Oser habiter son propre monde avec maladresse : oser la délicatesse. 

 

Se risquer à collaborer avec gentillesse à l'élaboration d'un univers domestique vivable. 

 

S'engager avec cordialité dans le néant. 

Voir les commentaires

774

23 Décembre 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Choisir c'est périr. 

 

Fuir c'est devenir. 

 

Quelle tristitude cette Noëlitude. 

Voir les commentaires

773

22 Décembre 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Donc, il faut continuer à jouer le jeu de la vie si j'ai bien tout compris...

 

J'ai survécu à la fin du monde comme sept milliard d'autres. Quelle déveine ! 

 

Que faut-il encore faire de mes jours et de mes nuits ? 

Voir les commentaires

772

21 Décembre 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Je viens de commander le livre à paraître au mois de janvier 2013 d'Éric Chevillard : « L'autofictif croque un piment » aux éditions L'arbre Vengeur. Est-ce une judicieuse idée dans ces temps de fin du monde ? 

 

Si elle n'a pas eu lieu aujourd'hui, elle peut encore survenir à tout moment, un autre jour — fatidique. 

 

De calamités publiques en calamité privée, l'homme chemine, impatient. 

Voir les commentaires

771

20 Décembre 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

NIHIL MESSTAVIC — Être le meilleur des Dieux : ne pas procréer. 

MARIE — Éjaculez, hommes libres, hors des matrices pour faire cesser la souffrance, enfin. 

 

LA POPULATION (en chœur et outrée) — Mais non ! Quelle horrible idée que disparaisse l'humanité si nécessaire à l'Univers. 

MARIE — Pas de panique, je disais cela pour rire. Créez-vous les uns les autres et périssez. 

 

CIORAN — Peut-être fallait-il s'en tenir à l'état de larve, se dispenser d'évoluer, demeurer libre et inachevée, s'inaugurer dans le ratage et s'épuiser interminablement dans une extase embryonnaire. 

MARIE — Excellente idée que la non-réalisation de soi-même ! J'en rêverais... 

Voir les commentaires

770

16 Décembre 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Des oiseaux piaillent dans les arbres, Marie écoute : « Cuî... Cuî... Cuî.. Ces affreux humains sont de plus en plus nombreux. Quand comprendront-ils qu'ils doivent déguerpir ? Qu'ils aillent sur Mars ! Cuî... Cuî... Cuî... »

 

Bien sûr, Marie imagine entendre des voix qui la rassurent. Les oiseaux n'ont rien à chanter aux hommes. 

 

Marie suivrait avec plaisir la marche lente de Curiosity. 

 


Voir les commentaires
1 2 > >>