Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

686

31 Août 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Des childfree au Journal de 20h00 sur une chaîne de télévision publique. Est-ce que cela passera au « Zapping » de Canal+ ? Tellement l'évènement semble extraordinaire qu'il retienne l'attention des observateurs avisés. Cela serait remarquable. 

 

Véronique Cazot, écrivain et Laure Noualhat, journaliste évoquent avec fraîcheur et détermination — durant les quelques minutes d'émission consacrées aux femmes qui ne désirent pas d'enfant — leur choix. Je remercie ces anges nullipares pour leur démonstration qu'un autre programme est possible quant à la féminité. 

 

Avec leurs ventres muets, elles savent l'avenir de l'humanité. 

Voir les commentaires

685

30 Août 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie craint autant la médiocrité que les araignées. Et pourtant, elle reste fascinée par sa propre bêtise ainsi que par les corps mous et velus. Marie cherche des yeux la sombreur des recoins arachnéens où peut se cacher son âme. 

 

Marie expérimente la liberté qui terrorise. La frayeur d'être soi. 

 

Marie tourne en rond : elle cherche un sens à son existence. 

Voir les commentaires

684

29 Août 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

La station balnéaire grise garde ses touristes prisonniers de ses eaux salées qui tombent sous forme de pluie en rafales. Le bleu du ciel et de la mer a disparu et se cache dans les cartes mémoires des appareils photographiques numériques. 

 

Tous ces souvenirs du réel qui devient immatériel en se transformant en pixels. 

 

Toute cette conscience humaine qui s'abîme dans la perception numérique. 

Voir les commentaires

683

28 Août 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

VIRGINIA WOOLF — Vous ne pouvez pas trouver la paix en évitant la vie. 

MARIE — Parole de suicidée. 

 

Elle pose son vélo rouillé devant la galerie que j'ouvre au public, elle entre en tenant un petit panier en osier contre sa poitrine, elle est très légèrement vêtue avec un short court, rose et un chemisier blanc, transparent : elle s'appelle Capucine. 

 

À l'intérieur de la galerie, tout l'enchante, la musique classique, la peinture à l'huile, la fraîcheur, mon discours. Capucine ignore que la galerie est enchantée par la magie de sa présence. 

Voir les commentaires

682

27 Août 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Notification sur mon portable : L'astronaute Neil Armstrong a rejoint les étoiles. Encore ! 

 

J'imagine qu'il n'y aura pas de rubrique nécrologique pour Curiosity plus tard. 

 

Ce huit-clos amoureux qui dure depuis 23 ans, un couple patient en somme. 

Voir les commentaires

681

26 Août 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

À cause de la programmation nocturne d'une série policière, je deviens noctambule. Je passe ma nuit avec des policiers, des tueurs, des victimes, des familles éplorées, des politiciens... une faune télévisuelle qui m'embarque dans ses aventures dramatiques. Je ne respire plus. Je cherche des assassins parmi les individus que je suspecte tous. 

 

Au matin, parmi les promeneurs de la station balnéaire, je recherche encore des tueurs présumés. 

 

Finalement, j'observe leur innocente vie qui ne semble heureusement rimer à rien. 

 


Voir les commentaires

680

25 Août 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Deux très jeunes filles sont assises face à la mer, sur un linge rayé et bicolore, au bord d'une falaise volcanique. L'une d'elle porte un chapeau de paille à larges bords et des lunettes de soleil, l'autre un hijab de couleur noire. La scène me touche si profondément que j'oublie d'appuyer sur le déclencheur de mon appareil photographique. Je renonce à conserver une image numérique de cette vision idyllique. 

 

Ai-je eu peur de rompre le charme et de me désenchanter moi-même ? 

 

Ai-je craint de réussir l'un de mes plus beaux clichés ? 

 


Voir les commentaires

679

24 Août 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

CIORAN — Je ne fais rien, c'est entendu. Mais je vois les heures passer — et cela vaut peut-être mieux que de les remplir. 

MARIE — Et si je remplis les heures sans les voir passer, elle se vident de leur substance en devenant utiles. C'est insensé !

 

(le passant innocent laisse déféquer son animal de compagnie devant une porte d'entrée)

LA RÉSIDENTE — Merci, ne vous donnez surtout pas la peine, je ramasserai vos déjections. 

LE PASSANT — Mais ce ne sont pas les miennes !

 

Marie-France lit les écrivains afin de percevoir la réalité qu'elle ne saisit pas distinctement. 

Voir les commentaires

678

23 Août 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Parfois, mon esprit s'égare dans les endroits où j'ai vécu autrefois. Je revisite mes lieux d'errance. Je me réinstalle autre part avec ce que je fus autrement. Je redeviens une autre moi-même. 

 

Enfin une passante qui s'arrête, s'assoit et penche la tête sur un livre, un crayon à la main... quel espoir... quel titre ? mince alors... Sudoku. L'espoir est vain. 

 

Je regarde ces gens qui ne voient plus que la morve dans le nez de leurs bambins. Rien ne semble plus exister autour d'eux que la physiologie infantile. 

Voir les commentaires

677

22 Août 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Et pendant ce temps, sur Mars, dans le cratère Gale, Curiosity analyse un caillou, baptisé « couronnement », avec son œil cyclopéen. 

 

Marie, quant à elle, fouille sa mémoire à la recherche d'un souvenir plaisant. 

 

Savoir des choses sans tenir compte de ce que l'on sait de ces choses conduit au meurtre de soi-même. 

Voir les commentaires
1 2 3 > >>