Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

628

30 Juin 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Le choix du changement demeure un acte de pensée volontaire alors que le cri intérieur qui me pousse au changement est involontaire. 

 

Vendre une œuvre d'art en transmettant l'obsession de l'artiste à l'acquéreur et en lui souhaitant bonne route avec cette nouvelle vue sur le monde. 

 

Et l'acquéreur de s'approprier une autre évidence, un nouvel aperçu poétique à propos du mystère qu'il soupçonne. 

Voir les commentaires

627

29 Juin 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Visiteur de la galerie que j'ouvre au public, ce merveilleux jeune couple échangiste que je photographierais certainement avec plaisir en train d'échanger. 

 

Marie a un nouvel ami, il s'appelle Predictor, il s'agit d'un tensiomètre. Nous suivrons attentivement ses aventures. 

 

Des inconnus à mes fenêtres ouvertes, qui se disent des choses banales quand ils se rencontrent, l'humanité a de la peine à progresser décidément. 

Voir les commentaires

626

28 Juin 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Dehors, les autres avec leurs revendications ; dedans, moi avec mes appréhensions. 

 

Le grisard est bizarre au lever du jour, il ne crie pas et me regarde silencieusement. Grandit-il ? Met-il fin à la plainte qu'il sait inutile ? 

 

Le courage d'être soi est-ce une chimère de la personnalité ? 

Voir les commentaires

625

27 Juin 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Je n'en dirais pas long, j'ai si peu de temps pour me convaincre d'ajouter cette journée à venir au reste de ma vie. 

 

J'ai photographié un homme que j'ai surpris alors qu'il lisait un livre papier, assis sur un rocher volcanique à l'ombre des arbres devant les baies de mon salon. Je collectionne les spécimens rares. 

 

Au pays de Georges Brassens ce matin, je vais entendre la mélodie de la roulette de mon chirurgien-dentiste. 

Voir les commentaires

624

26 Juin 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Je t'ai vu hier au téléphone, tu avais l'air en forme. 

 

Ces visages méchants qui accompagnèrent ma jeunesse en m'interdisant tout comment vieillissent-ils ? Leurs traits m'inspireraient-ils toujours la terreur ? Ou bien leurs expressions vieillissantes m'inspireraient-elles de la compassion amusée ? 

 

Tous ceux qu'il a fallu que nous croisions pour se trouver soi-même. 

Voir les commentaires

623

25 Juin 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Toute cette jeunesse des parkings, l'été, au petit matin, après la fête en boîte de nuit, qui beugle avec une voix éraillée au volant de sa voiture à musique assourdissante, cette jeunesse qui s'éperd dans la bêtise et la vulgarité. 

 

J'aspire à m'éloigner des territoires occupés par ces imbéciles car les regarder m'arrache l'âme mais je nourris le grisard affamé avec des sardines millésimées. Je dois rester. 

 

Les petites bêtes commencent à s'approprier des millimètres carrés au sein de ma demeure, je vais devoir faire mon devoir estival, les écraser. 

Voir les commentaires

622

24 Juin 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Slogan dénataliste : vite la pilule pour éviter que ça pullule !

 

La douce gynécologue respecte la nullipare inquiète que je suis, elle m'écoute lui confier que j'ai peur de mes semblables : décidément, elle aura tout entendu dans son cabinet de curiosités. 

 

Détecter l'instant qui s'échappe, capturer son ombre de pixels. 

Voir les commentaires

621

23 Juin 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

La vie n'a que le sens qu'on lui donne : ce matin, le vent bruit dans les buissons, une mélodie végétale au diapason de mon ennui. 

 

De nouveau les touristes envahissent la station balnéaire en quête d'activités reposantes susceptibles de les plonger dans l'oubli d'eux-mêmes. 

 

Irrésistiblement, ce couple se déchire et se ment à lui-même. Il s'aime. 

Voir les commentaires

620

22 Juin 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Petite fille capricieuse, Marie obligea sa mère à quitter une fête familiale... ce fut la dernière fête à laquelle sa mère participa... elle mourut quelque temps plus tard. Les petites filles sont idiotes et les mères trop fragiles. 

 

Elle rêvasse d'exister plutôt que de mener sa vie réellement. Marie s'enchante d'imaginer ses jours invécus. 

 

Marcher sur la grève durant sept kilomètres en plein soleil estival, cheminer dans le sable, solitaire, jusqu'au bar où l'on vous sert une limonade glacée, avoir un but pour une fois. 

Voir les commentaires

619

21 Juin 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Et pendant ce temps que nous gâchons à exister innocemment, les survivalistes se préparent à affronter les conséquences prévisibles d'une catastrophe annoncée. 

 

Le présent des survivalistes consiste à anticiper un futur épouvantable où la civilisation s'effondrera en renvoyant l'homme dans un milieu naturel qu'il a contribué à saccager. 

 

Je ne crois pas que j'aurai envie de me sauver quand je serai en danger. À quoi bon me conserver humaine ?

Voir les commentaires
1 2 3 > >>