Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

532

21 Mars 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Un ami virtuel fit une remarque judicieuse dans son journal en ligne sur Internet : il posta une publicité pour les Crocs qu'il légenda « En route pour six mois d'élégance et de raffinement ». Je pris soudain conscience que j'assisterai bientôt — impuissante — au défilé multicolore de ces inélégants, chaussés de mâchoires de crocodile, devant les vitrines de la galerie que j'ouvre au public. Bizarrement, aucun d'entre eux n'a jamais franchi le seuil de la galerie. 

 

Mon tendre époux, tout ce temps que tu m'empêches de consacrer à ma solitude douloureuse je te le dois. 

 

Je l'ai échappé belle, j'aurais pu avoir un enfant crocscien (porteur de chaussures en plastique de couleur).

 


Voir les commentaires

531

20 Mars 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Un couple immobile et silencieux s'enlace amoureusement en regardant la mer agitée. Proche de lui, un autre couple se lasse d'être ensemble en marchant vite et en vociférant sans voir la mer furieuse aussi. 

 

Seule la mer connaît mes états d'âmes... la pauvre !

 

Pressée par le temps, l'idée se liquéfie, se résout en flaque dans laquelle les mots pataugent. 

Voir les commentaires

530

19 Mars 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

F. HOLLANDE — Rien n'est fait, rien n'est acquis, rien n'est gagné, mais rien n'est perdu. 

MARIE — Ainsi parlait l'homme politique dont l'esprit bat la campagne durant la campagne électorale. 

 

La vie conjugale est faite d'incorrections qu'on cesse de corriger avec le temps. 

 

Je suis déçue, de l'intérieur de moi rien ne fulgure, tout reste obscur. 

Voir les commentaires

529

18 Mars 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Grâce à la visioconférence, on ne peut plus dire : « Cela fait longtemps que je ne t'ai pas vu ! » On peut alors aisément repousser le moment de se rencontrer physiquement en évitant ainsi de partager ses postillons et ses microbes. 

 

Il déménagea un jour. Il s'aperçut, stupéfait, que les voisins idiots qu'il avait laissés derrière lui l'attendaient déjà à sa nouvelle adresse avec un nouveau visage. 

 

Parce qu'elle se regarde dans la glace plusieurs fois par jour, elle n'a pas vu qu'elle vieillissait. Et pourtant... si. 

Voir les commentaires

528

17 Mars 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Pour ce qui me concerne, une nouvelle journée qui s'annonce désœuvrée sur cette planète terraquée et détraquée. 

 

Lorsque nous vivons, nous dérangeons l'ordonnance des choses qui nous échappent. 

 

Je suis prête, j'ai pris mon carnet de molesquine rouge, mon livre de papier à l'habit rose vif intitulé « L'autofictif prend un coach », je marche à pas rapides et je parcours une distance d'un kilomètre jusqu'au café en front de mer, je m'installe à une table, dehors, sur la terrasse, je sors mon stylo à bille noir que je n'ai pas oublié dans son étui à mon domicile, je commande une boisson, le serveur m'amène ma consommation avec la note, j'ai honte car j'ai omis mon porte-monnaie pour régler ma dépense. Ma séance de lecture est gâchée. Je rentre chez moi, penaude. 

Voir les commentaires

527

16 Mars 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

(deux dames âgées passent devant moi en marchant au bord de la mer, j'écoute leur conversation)

— Je crois qu'elle est morte.

— Je ne sais pas si elle est morte mais je suis certaine qu'elle a vendu. 

 

Le brouillard enveloppe la station balnéaire : on se croirait au cimetière. 

 

Des rougeurs sur mon visage comme des marqueurs de ma terreur. 

Voir les commentaires

526

15 Mars 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Charlotte et Albert s'amusent chaque matin à partir en safari-photo à travers les nouveaux quartiers habités par de riches propriétaires qui commandent l'édification de somptueuses demeures à l'architecture innovante. Charlotte et Albert s'égayent eux-mêmes de ce qu'ils ne possèdent pas. 

 

Charlotte et Albert collectionnent les images d'un bonheur domestique impraticable. 

 

Que nous occupions une cage dorée ou une cage à lapins, nous nous gardons en cage, vivants. 

Voir les commentaires

525

14 Mars 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Au coucher, encore une série policière, encore un viol, encore un cauchemar nocturne, toujours l'angoisse de partager l'horreur d'être la victime d'un prédateur sexuel. 

 

Les scientifiques qui préparent l'avènement du transhumain, prévoiront-ils un système d'inviolabilité pour la femme augmentée ?

 

Bienvenue en Transhumanie (*), au cœur d'un nouveau monde où la femme de demain aura les moyens d'échapper à l'homme de demain. 

 

(*) Geneviève Ferone, Jean-Didier Vincent, Grasset

Voir les commentaires

524

13 Mars 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Déranger la poussière, ouvrir les albums photographiques en regardant les clichés tirés sur papier glacé, constater le passé, explorer ce que je fus et que j'ai quitté, admettre de retourner en arrière, rencontrer cette personne qui m'observe et qui me ressemble. Rassurer cette voyageuse au visage familier en lui disant que le présent de son futur n'est pas aussi grave qu'elle ne l'imaginait. 

 

Demain, j'éprouverai des difficultés à me reconnaître telle que je suis aujourd'hui, envahie par mes peurs. 

 

En attendant la venue du printemps, le figuier fait semblant d'être mort. 

Voir les commentaires

523

12 Mars 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Je rêve cette nuit que ma mère — disparue réellement depuis des années — disparaît mystérieusement. Je pars à sa recherche sur une route où je trouve une femme recroquevillée sur elle-même et gelée : elle est morte et il ne s'agit pas de ma mère. 

 

Combien de temps s'écoulera-t-il encore avant qu'Yvette, ma défunte mère, ne cesse de me hanter ?

 

Yvette est semblable au criminel qui revient sans cesse sur les lieux de son crime. 

Voir les commentaires
<< < 1 2 3 4 > >>