Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

463

11 Janvier 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Me savoir écrire demain me prouve que je survivrai à la nuit qui s'avance. 

 

Si tu vois une pierre flotter dans le marais indien, ne t'avise pas de la prendre pour une bouée. Il s'agit d'un crocodile. 

 

Marie connaît un véritable drame, il n'y a plus un macaron dans son réfrigérateur. 

Voir les commentaires

462

10 Janvier 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie ne croit pas en Dieu mais elle le craint. 

 

Au cœur de la maison childfree, aucune miette ne jonche le carrelage froid. Point de galette ni d'enfant roi. 

 

Écrire à l'aube pour ne pas rester penaude. 

Voir les commentaires

461

9 Janvier 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Élisabeth lit un poème intitulé « La tête » de la poétesse de la maternité, Cécile Sauvage : 

« Et ta tête de mort, c'est moi qui l'ai sculptée. »

Élisabeth se demande si elle n'a pas commis l'irréparable en enfantant. 

 

Élisabeth regarde sa fille qui pirouette dans le jardin. La mère ne s'autorise pas à voir le squelette sous la peau lisse de son enfant. 

 

Élisabeth se sent maintenant complice d'un mécanisme naturel qui l'obligea à éprouver la maternité. 

Voir les commentaires

460

8 Janvier 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Au cœur de la maison childfree, aucun rire d'enfant pour se distraire du vacarme intérieur des voix du doute. 

 

Au cœur de la maison childfree, aucun pleur d'enfant pour paniquer. 

 

Au cœur de la maison childfree, aucune enfance ne peut survivre. 

Voir les commentaires

459

7 Janvier 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie traverse l'existence en chaussons rouges à pas glissants sur le carrelage de sa demeure où elle demeure à l'abri des piétineurs. 

 

Quand tu n'as droit qu'aux meilleures choses de l'existence, à qui laisses-tu les pires choses ?

 

Sur la plage déserte, au lever du soleil, ta silhouette pareille à une tache solaire. 

Voir les commentaires

458

6 Janvier 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie marche vent debout contre le vent fou qui déchire le voile d'amertume dont elle se pare. 

 

Pauvre enfant de trois ans qui n'a même plus le droit de rater le bonhomme têtard qu'il dessine pour faire plaisir à sa maman moderne, exigeante et compétitrice. 

 

Lorsque je regarde la bouche d'un nourrisson, quand j'observe la forme de ses lèvres ourlées spécialement pour la tétée, je suis effrayée par cette vision car j'ai l'impression qu'il va me dévorer ce nourrisson. 

Voir les commentaires

457

5 Janvier 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Au cœur de la forêt néozélandaise, le kiwi, paisible oiseau terrestre, niche à l'intérieur d'un tronc d'arbre en se fichant pas mal du regard inquisiteur des hommes. 

 

L'homme voyage pour oublier qu'il est condamné à rester à sa place de mortel. 

 

Au son des corps qui rêvent, la nuit tarde à partir. 

Voir les commentaires

456

4 Janvier 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

— J'ai compris ! s'écria-t-il en levant son stylo de la page d'écriture. 

(l'écrivain vient de recopier sa journée avec des mots qui lui sont propres.)

 

Tout bien considéré, Marie n'a pas une âme d'enfant mais une âme de Playmobil. 

 

Avec la lecture, vous rompez les amarres qui vous retiennent à votre petit moi adoré. Avec l'écriture, vous risquez de saborder votre petit moi adoré. 

 


Voir les commentaires

455

3 Janvier 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Par ici, par ici, venez, éclairez-moi, oui ici, l'ombre d'un doute...

 

Gavée de miel, de thé, de banane et de compote de pomme, Marie affrontera l'inconnu qui lui semble déjà si familier : l'angoisse du jour. 

 

La nageuse élégante évolue dans le bassin sportif sous l'œil expert du maître nageur quand soudain un enfant plonge et gigote bruyamment. Le gêneur met fin à la paix aquatique. 

Voir les commentaires

454

2 Janvier 2012 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Maintenant que tout le monde a confettisé pourrait-on, je vous prie, revenir à la réalité dramatique de nos existences improbables. 

 

Marie redoute l'inévitable en évitant l'enthousiasme redoutable. 

 

Les années passent, imbéciles : les doutes restent, obstinés. 

Voir les commentaires
<< < 1 2 3 4 > >>