Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

372

29 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

En fin de nuit, tous les corps célestes sont à leur place comme indiqué sur mon cherche-étoiles Alpha — prévisibles. 

 

En fin de nuit, toutes mes idées noires sont à leur place, comme prévu, dans mon cerveau.

 

Au début du jour, comme toujours, l'effroyable délivrance de la prison des rêves. 

Voir les commentaires

371

28 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Les livres qui en disent long sur l'âme de leur auteur m'ennuient. 

 

Dans la tiédeur de l'aube, l'été s'éternise, les naturistes remettent leur tenue d'Adam. 

 

Mon tout petit à ne pas naître, tu ne seras entaché d'aucun péché, commis par Adam et Ève, dès ta naissance car tu ne t'incarneras pas dans la forme humaine. 

Voir les commentaires

370

27 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie, parfois, compatit à la douleur d'une amie qu'elle connaît réellement et qu'elle fréquente en dehors de la Toile. Une amie qui n'est pas virtuelle et dont elle peut essuyer les larmes sur son visage. 

 

Marie observe la souffrance transformer le visage de son amie réelle, qu'elle trouve sublime avec son masque de douleur. 

 

Marie dévisage son amie réelle, encore un moment, avant que la joie n'enlaidisse sa figure. 

Voir les commentaires

369

26 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

La vieille childfree se remémore tous ses refus. L'abandon de la maternité fut sa plus grande gloire qui illumine sa solitude consciente. 

 

La vieille childfree s'explique le renoncement à transmettre ses caractères humains en regardant lucidement croître sa propre ignorance et s'épaissir le mystère. 

 

La vieille childfree n'a que de l'incertitude à donner. 

Voir les commentaires

368

25 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

La vieille a brodé un napperon qui décore joliment son écran plat éteint. 

 

La vieille allume la radio de son distributeur de papier hygiénique pour se soulager en musique. 

 

La vieille époussette le marbre du tombeau où repose en paix son défunt époux qui rate à jamais tous les épisodes du feuilleton télévisé « Plus belle la vie ». 

Voir les commentaires

367

24 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Sur une feuille vierge, je trace à l'encre les figures de mes pensées qui tournent en rond. Les mots dansent devant mes yeux une valse triste. 

 

Des particules, les neutrinos, auraient circulé légèrement plus vite que la lumière. Ils auraient ainsi franchi une limite indépassable. Pour ce qu'être dépassée est le propre de la limite. 

 

Dans le frisquet de l'aube grise, aucune demeure en pierre de taille pour conserver ma mémoire. 

Voir les commentaires

366

23 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

La même journée j'apprends l'exécution par injection létale, au pénitencier de Jackson en Géorgie, de Troy Davis, 42 ans, un Afro-Américain condamné pour le meurtre d'un policier blanc en 1989 et la naissance d'Hannah, 2kg930 dans une maternité héraultaise. Sois la bienvenue, Hannah, sur la Terre des barbares en costume et cravate. 

 

Marie considère la naissance comme une peine de vie. 

 

L'enfant : ancre sociale qui fixe l'âme parentale. 

Voir les commentaires

365

21 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

« L'artiste dérange lorsqu'on ne comprend pas son message », explique l'historien Thomas Schlesser dans son essai intitulé l'Art face à la censure. Je constate souvent la gêne des visiteurs de la galerie de peinture — que j'ouvre au public — devant le spectacle déconcertant qu'offre les oeuvres suspendues dans le vide de leur existence. 

 

Lorsque les peintures jurent avec le paysage intérieur du visiteur de la galerie que je garde, il se vexe d'être mis à l'écart par ces créatures peintes qui le dévisagent impudiquement. 

 

La censure naît de l'incuriosité.

Voir les commentaires

364

20 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Des blocs d'immeubles comme unique perspective, la civilisation comme seul horizon. Des forêts de réverbères sans potence auxquels nous ne pouvons même pas nous pendre. La jungle urbaine nous engloutit — vivants. 

 

Marie est satisfaite, elle a acheté le dernier livre de Michel Tarrier : Faire des enfants tue... la planète. Éloge de dénatalité. Marie parcourt la table des matières et déjà elle sourit. Au programme des réjouissances : le lapinisme humain, appel en faveur d'un coïtus interruptus planetarius !, fermons les pouponnières !, dualité de l'écologisme au féminin... Marie se réjouit de l'absence de censure dans l'édition. Vive la démocratie !

 

C'est en lisant qu'on devient heureux. 

Voir les commentaires

363

19 Septembre 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

« Cette légèreté, je l'ai perdue pour toujours. » Ainsi s'exprime le gros libidineux DSK au journal télévisé. Le poids de la faute morale pèse sur ses grasses épaules : il n'expérimentera plus jamais l'insoutenable légèreté de l'être

 

Marie, confinée au rez-de-chaussée, rêve à la voie lactée. 

 

Dans le frisquet de l'aube, l'été prend fin, les naturistes quittent leur tenue d'Ève. 

Voir les commentaires
1 2 3 > >>