Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

328

8 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Hier, à la galerie de peinture que j'ouvre quotidiennement au public, j'ai dû convaincre de nouveaux visiteurs que l'oeuvre artistique garde les ténèbres qu'elle emprisonne pour nous enchanter avec ce qu'elle montre. Et pendant que je rassurais mon auditoire au sujet du mystère que ne dévoilent pas les peintures, les personnages des toiles chuchotaient des secrets à l'oreille des voyageurs qui découvraient une nouvelle terre : l'imaginaire. 

 

Dans l'allée qui borde mon cabinet d'écriture, passe un plongeur en combinaison, armé d'un harpon : mon idée pend à sa flèche. 

 

Marie marche vite sur un trottoir étroit, deux poussettes, venant de chaque côté, roulent sur le même trottoir dans sa direction : Marie descendra-t-elle du trottoir ? Ou résistera-t-elle à l'envahisseur ?

Voir les commentaires

327

7 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Sur Terre, à 7h12, le dimanche 07 août 2011 : 

6 982 278 192 Population mondiale actuelle

     79 171 518 Naissances cette année

          108 930 Naissances du jour

     33 813 465 Décès cette année

            46 523 Décès du jour

     45 358 054 Croissance démographique cette année (*)

Dans les Cahiers de Cioran au même instant : « La croyance à l'irréalité du monde ne détruit pas la peur. » J'ai peur... fatalement. 

 

Toutes ces vies qui ne me disent rien et qui pourtant en disent long sur la nature humaine. 

 

Une course d'orientation a lieu au Cap d'Agde. Les coureurs paraissent désorientés. 

 

(*) Données statistiques Worldometers. 

Voir les commentaires

326

5 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

« À voir un jeune chien courir

Les oiseaux parapher le ciel

Le vent friser le lavoir bleu

Les enfants jouer dans le jour

À sentir fraîchir la soirée

Entendre le chant d'une porte

Respirer les lilas dans l'ombre

Flâner dans les rues printanières

Rien moins que rien pourtant la vie »

Le post-humain ne sera plus capable de ressentir ces milles nuances d'être humaines que dévoile Aragon : le post-humain connaîtra l'éternité mais il sera privé de la poésie de l'instant qui ne sera pas augmenté par la technologie, qu'il trouvera fade — moindre. 

 

Le généticien sait comment nous sommes là ; mais, ne lui demandons pas pourquoi, il n'en sait rien. 

 

Marie est fort marrie de ne pas avoir de souci aujourd'hui. 

Voir les commentaires

325

4 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie voyait fleurir autour d'elle des figures constituées de modules noirs disposés dans un carré à fond blanc. Elle comprend maintenant que ces ornements discrets mais multiples qui envahissent son champ visuel sont des codes-barres en deux dimensions qui servent de guides à l'utilisateur d'appareil mobile. Marie n'est pas convaincue de la capacité de son cerveau à traiter toutes ces informations dont on veut la gaver. 

 

Marie sait que les poètes décodent plus précisément le monde que les lecteurs de code QR.

 

« Profane » est une entrée dans le dictionnaire de la résistance de Marie. 

Voir les commentaires

324

3 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Marie surveille l'état de la mer et son horizon infini comme on chérit la solitude — inspirante. 

 

Le temps d'apprendre à vivre et j'en ai déjà marre. 

 

Combien de caresses encore pour t'apprivoiser ?

Voir les commentaires

323

2 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Je lis une phrase lumineuse du généticien et prix Nobel belge Christian de Duve : « La nature ne traite pas mieux le poète que le scorpion. » Je me sens alors tout à fait bien au coeur de cette nature indifférente à l'humain. 

 

Et bientôt, l'homme lui-même ne reconnaîtra plus ses semblables parmi les chimères (hybrides homme-animal) qu'il crée en laboratoire. 

 

« Cybride » (terme issu de la contraction de « cytoplasme » et d'« hybride ») est une entrée dans le dictionnaire transhumaniste de Marie. 

Voir les commentaires

322

1 Août 2011 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Le hasard ne favorise que ceux qui y sont déjà préparés, prédit Marie. 

 

Les bras de l'enfant autour de ton cou comme un grand collier de misère. 

 

J'écris pour pouvoir lire comment je n'échappe pas à la fatigue d'être soi. 

Voir les commentaires
<< < 1 2 3