Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

41

30 Septembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Elle est enceinte, elle sourit ventre à l'appui : elle désire ardemment que cela commence... elle sera aux premières loges pour assister au spectacle de la vie. 

 

Pour ce qui me concerne, je proclame haut et fort : 

— Vivement que cela se termine ! Il suffit ! Je m'ennuie au spectacle de la vie. 

 

J'apprécie d'exister avec le souvenir vivace de l'homme avec lequel je partage mes jours et mes nuits. 

Voir les commentaires

40

29 Septembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Puisque l'être humain a la faculté de s'identifier à quelqu'un, de ressentir ce qu'il ressent ; que j'appartiens à cette espèce ; que je n'ai pas d'amis proches : je me préoccupe de la situation parfois périlleuse où j'abandonne les héros et les héroïnes de mes séries préférées ou de mes lectures romanesques lorsque j'éteins l'écran de la télévision ou que je referme un livre. Or, il m'est arrivé de choisir de m'enfermer dans un asile d'aliénés pour subir une cure de désintoxication ; aussi de perdre l'enfant du roi sans connaître le sort qu'il me réservera ensuite ; enfin d'avoir la tête tranchée et le corps mutilé en ignorant l'identité de mon meurtrier. 

 

Marcher bruyamment pour m'entendre venir, pour ne pas me surprendre. 

 

L'orpheline n'aura jamais de raison d'être là parmi ses semblables car personne ne lui a expliqué sa présence ici, sur terre. 

 

Voir les commentaires

39

28 Septembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Dès le potron-minet, au sein de la maison childfree : 

— N'as-tu pas vu mon idée passer ?

— Non, je cherche la mienne !

 

Cesser de commettre des actes d'achat : commettre des actes de création.

 

L'origami ou l'art de porter sa croix de papier plié. 

Voir les commentaires

38

27 Septembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Procrastinatrice, je ne parlerai pas encore aujourd'hui de mes origines extraterrestres.

 

Faites un enfant, Dieu vous le prendra. 

 

Ma vie, un véritable conte de fées, peuplé de sorcières. 

Voir les commentaires

37

26 Septembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

L'auteur de Choir commande un jus de citron pressé au café où il a ses habitudes qu'il rompt ce jour-là en ne choisissant pas de prendre un café : il a une pensée furtive pour l'auteur de La carte et le territoire

 

L'enfant turbulent invente le mouvement perpétuel. 

 

Sur ma table de chevet, on trouve un carnet et un crayon pour commenter la lutte pour ma survie ; mais aussi, une plaquette de pilules contraceptives pour empêcher la naissance d'un nouveau prédateur humain. 

 


Voir les commentaires

36

25 Septembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Trottinette : jouet composé d'une plate-forme allongée montée sur deux petites roues et d'un guidon à direction articulée, que le senior fait avancer en s'aidant d'un pied qu'il pose régulièrement par terre pour donner l'impulsion. Il s'agit d'une définition actualisée lors de la rédaction de la nouvelle édition millésime 2010 du Dictionnaire des Loisirs publié par les Senioriales. 

 

L'usage des choses s'adapte au temps des hommes. 

 

Les seniors font promener et pisser leur chien dans leur tenue de rêveur : le pyjama. 

 

Voir les commentaires

35

24 Septembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Le départ précipité dans l'au-delà d'Yvette - ma chère mère-veuve qui ne me faisait pas exister - me laissa orpheline à l'âge où l'on regarde des dessins animés dont les héros et les héroïnes sont eux-mêmes sans famille : les paroles et les musiques mièvres des génériques de leurs aventures devinrent les refrains authentiques de mon enfance. 

 

L'autre est un miroir déformant de soi-même.

 

Lorsque l'enfant paraît : Je disparaît. 

Voir les commentaires

34

23 Septembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Les portraits peints à l'huile ou dessinés à la sanguine, au pastel ou à la mine de plomb de ma mère sont les reflets changeants de son âme qui s'absente lentement au fil du temps court où elle vécut. Représentée petite fille, elle écarquille les yeux pour examiner le monde - bouche entrouverte - et s'émerveiller de son exploration. Représentée jeune femme, elle baisse les yeux pour établir un dialogue interne - bouche close - et s'absorber dans la contemplation de ses pensées. Je contemple les portraits de ma mère-mirage qui vécut le temps de ses grossesses et je me demande alors si je ne suis pas le fruit d'une vaine imagination : une chimère. 

 

Si tout cela n'est qu'un rêve ; réveillez-moi immédiatement !

 

J'hésite entre le charme houellebecquien (indescriptible) ou chevillardien (indestructible). 

Voir les commentaires

33

22 Septembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Une petite femme-boule aux cheveux longs et raides entre dans l'atelier-galerie où je travaille (ne vous en déplaise Éric Chevillard). Elle déambule au hasard de l'attraction visuelle qu'exercent les toiles ; puis, elle s'approche du bureau que j'occupe en m'adressant la parole aimablement. Je lui souris en lui répondant. Notre échange verbal est amical mais une inquiétude définie m'envahit soudain : la radio que j'écoute tout le jour joue précisément Les petits boudins de Dominique Walter. Ironie des ondes. 

 

Dois-je courir à l'assaut des chefs-d'oeuvre peints sans relâche pendant plus de soixante ans par Claude Monet (1840-1926) et exposés au Grand Palais à Paris du 22 septembre 2010 au 24 janvier 2011 ?

 

Il annonce que ce n'est pas parce qu'il endure son supplice avec le sourire qu'il n'est pas un martyre pour autant. 

 

Voir les commentaires

32

21 Septembre 2010 , Rédigé par Estelle Ogier Publié dans #childfree

Lorsque je murmure que je ne désire pas d'enfant ; tous les bébés braillent en ressentant l'absence d'un congénère ; tous les docteurs ronchonnent en décomptant les honoraires d'un nouveau patient ; tous les écrivains s'irritent de la perte d'un futur lecteur enthousiaste ; toutes les mères regrettent les débats passionnés lors des échanges puériculturels ; tous les notaires classent tristement les actes manquants ; la machine industrielle se détraque un instant ; la pérennité de l'État est mise en danger - mon ventre infécond est une arme terroriste. 

 

Les femmes voilées se voilent-elles la face ?

 

J'assisterai à La fin de la plainte quand je reconnaîtrai enfin que ce monde des possibles est inaccessible pour moi. 

Voir les commentaires
1 2 3 > >>