Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exercice d'admiration

7 Février 2017 , Rédigé par Estelle Ogier

Caveau photographié au Cimetière du Père Lachaise

Caveau photographié au Cimetière du Père Lachaise

Nous préférons l'écrivain mort parce qu'il ne peut plus opposer son poing à notre baveuse admiration.

Éric Chevillard — L'Autofictif à l'assaut des cartels — Éditions L'Arbre Vengeur

La sagesse veut que le quinquagénaire commence à songer à sa succession. Pour ma part, je suis en train de former un jeune homme qui pourra, du jour au lendemain, en cas de malheur, prendre ma place de père auprès d’Agathe et de Suzie et ma place d’écrivain aux éditions de Minuit.


Il serait bon que je tienne encore un peu, toutefois, car le garçon en est encore aux apprentissages de base et il en bave.


Pas bien doué, le coco.

Éric Chevillard — L'Autofictif

Marie n'en croit pas un mot. L'écrivain doit rester vivant et pensant. Aucun successeur ne sera digne d'occuper la place du maître dont l'œuvre la fait baver d'admiration. 

Son poing ne sera que caresse. 

Marie découvre continuellement grâce à l'écrivain la douceur nouvelle des choses

 

Partager cet article