Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Angelots

22 Mai 2016 , Rédigé par Estelle Ogier

Il était immense, dans les dix hectares, j'imagine. Un nouveau cimetière a toujours quelque chose de factice qui fait qu'on s'y sent mal à l'aise — les allées de gravier d'un blanc cru, le gazon trop jeune et les angelots de marbre fabriqués en série qui ont l'air arrachés à un gâteau de mariage.

Georges Orwell — Un peu d'air frais — Éditions Ivrea

Cet art orwellien de la description qui vous transporte dans un autre monde que le vôtre où vous ne serez jamais laissée seule mais toujours accompagnée par la voix murmurante et rassurante du héros qui est aussi innocent et fragile que vous face à l'inconnu.

Vous les trouvez téméraires ces antihéros, courageux à affronter comme ils font ce qu'ils sont, quand vous vous percevez comme étant plutôt lâche et timorée.

Vous les suivrez s'affronter aux pouvoirs qui les oppriment.

Partager cet article