Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Procréature (suite 6)

24 Novembre 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

« Même au risque d'être pris pour fous, nous ne devons pas avoir peur de dire nettement que nos procréateurs, nos parents, ont commis le crime de procréation en tant que crime prémédité de faire le malheur de notre nature. De concert avec tous les autres, ils ont commis le crime de faire le malheur du monde entier qui devient de plus en plus malheureux, exactement comme l'ont fait leurs ancêtres et ainsi de suite. Tout d'abord — et ce processus est un processus animal — l'être humain est engendré et enfanté comme un animal et il est toujours uniquement traité en animal. Que cet être soit aimé, choyé ou tourmenté, ses procréateurs en qualité de parents ou leurs représentants totalement, intégralement stupides, non éclairés, qui poursuivent leurs desseins égoïstes lui donnent à manger et le traitent stupidement et égoïstement comme un animal, du fait de leur propre défaut d'amour effectif, de connaissance de l'éducation et de disponibilité pour l'éducation. »

Thomas Bernhard — Récits 1971-1982 — L'origine — Oncle Franz — Quarto Gallimard

L'écrivain persiste et signe en se soumettant à ses obsessions qui deviennent les nôtres durant la lecture.

Mais nous ne refermerons jamais le livre qui est celui de L'origine, notre origine que nous remettons sans cesse en question.

Quelle volonté mystérieuse nous a poussé à répondre positivement au désir du couple parental ?

Partager cet article