Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Procréature (suite 5)

23 Novembre 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

« Mais les cerveaux éclairés n'éclairent pas et la société humaine s'anéantit, c'est certain. Mes procréateurs aussi, en qualité de parents, ont agi ainsi, inconsidérément, dans un accord apathique avec tout le reste de la masse humaine répandue sur le monde entier : ils ont fait un être humain et, depuis l'instant de sa procréation, ils ont pratiqué son abêtissement et son anéantissement. Dans ses trois premières années tout a été détruit et anéanti chez cet être humain comme dans tout autre, recouvert, comblé hermétiquement, comblé avec une telle brutalité qu'il a fallu trente ans à cet être humain, totalement recouvert de décombres par ses procréateurs, ses parents, pour écarter les décombres sous lesquels ses procréateurs, ses parents, l'avaient hermétiquement recouvert, afin qu'il redevienne l'homme que ses propres procréateurs, ses parents, avaient hermétiquement recouvert de leur ordure séculaire, leur ordure affective et intellectuelle considérée comme de l'ignorance. »

Thomas Bernhard — Récits 1971-1982 — L'origine — Oncle Franz — Quarto Gallimard

Il se pourrait que nous n'eussions jamais la force de quitter les ruines parentales et que nous y trouvassions encore un abri.

Il se pourrait que nous ne construisissions jamais aucun autre abri pour héberger notre désespoir que les ruines parentales.

Il se pourrait que nous n'explorassions d'autres contrées que celles dévastées des illusions parentales.

Partager cet article