Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Procréature (suite 4)

22 Novembre 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

« Depuis l'instant de sa naissance le nouveau-né est livré à des procréateurs abêtis et non éclairés, ses parents. Dès le premier instant, il est façonné par ces procréateurs abêtis et non éclairés, ses parents, pour devenir un être humain tout aussi abêti et non éclairé. Ce processus monstrueux et incroyable est devenu une habitude dans les siècles et les millénaires de la société humaine, cette société s'est habituée à cette habitude, elle ne pense nullement à y renoncer. Au contraire cette habitude s'intensifie de plus en plus, elle est parvenue à son apogée en notre temps car en aucun temps on n'a fait des êtres humains et des millions et des milliards d'êtres humains — la population mondiale — avec moins de scrupules, plus de bassesse, d'infamie et de cynisme qu'en notre temps, bien que la société sache depuis bien longtemps que ce processus, considéré comme une infamie mondiale, signifiera la fin de la société humaine si l'on n'y met pas un terme. »

Thomas Bernhard — Récits 1971-1982 — L'origine — Oncle Franz — Quarto Gallimard

Lanceur d'alerte l'écrivain lucide qui fracasse nos certitudes en nous annonçant avec L'origine la fin de ce que nous connaissons.

Je me sens parfois tel un visionnaute qui explore journellement une vision enfantine quand je fis le choix intérieur de renoncer à la maternité.

Ce que c'est d'avoir été élevée quelques années par une veuve qui mourrait jeune.

Partager cet article