Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Procréature (suite 2)

20 Novembre 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

« Durant des siècles la société n'a pas été éclairée et il viendra de nombreux siècles dans lesquels la société ne sera pas éclairée parce qu'éclairer la société serait anéantir ses gouvernements. Voilà pourquoi nous avons affaire aux procréateurs non éclairés d'enfants non éclairés à perpétuité qui demeureront toujours des êtres non éclairés et seront condamnés à perpétuité à une complète ignorance. Peu importe avec quels moyens et méthodes d'éducation les nouveaux êtres humains sont éduqués, dès les premiers jours et les premières semaines et les premiers mois et les premières années de leur vie, ils sont "ruinés par l'éducation" de leurs éducateurs qui ne sont toujours et ne peuvent jamais être que de "soi-disant éducateurs", avec toute leur ignorance, leur bassesse et leur manque de discernement car tout ce que le nouvel être humain prend "en lui", et prend "pour vrai" dans ces premiers jours, ces premières semaines, premiers mois et années, constitue son être pour la totalité de sa vie future et, comme nous savons, chacune de ces vies qui sont vécues, chacune de ces existences qui sont existées n'est toujours qu'une vie ou une existence dérangées, une vie détruite ou une existence détruite, une vie anéantie ou une existence anéantie, une vie et une existence dérangées, détruites, anéanties. »

Thomas Bernhard — Récits 1971-1982 — L'origine — Oncle Franz — Quarto Gallimard

Et là j'oserai être optimiste en désignant l'écrivain dans son rôle de rééducateur.

La lecture nous informe des dégâts causés par notre soi-disant éducation qui fut un ravage.

Lire nous extrait du brasier où nous ont jetés nos parents.

Partager cet article