Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Procréature (fin)

25 Novembre 2015 , Rédigé par Estelle Ogier

« Peu à peu il est aplani, dérangé et détruit dans ses principaux centres "affectifs" et nerveux et ensuite l'Église — une des plus grandes opératrices d'anéantissement — assume (les religions assument) l'anéantissement de "l'âme" de ce nouvel être humain. Par délégation et sur ordre des gouvernements, dans tous les États du monde, les écoles commettent chez ce jeune être humain nouveau le meurtre de "son esprit". »

Thomas Bernhard — Récits 1971-1982 — L'origine — Oncle Franz — Quarto Gallimard

Ainsi s'achève le feuilleton bernhardien qui débuta par notre état d'êtres procréés puis qui se poursuivit avec notre état d'êtres ruinés par l'éducation puis qui s'acheva par le meurtre de notre esprit.

Nous vivons une véritable renaissance en lisant un tel auteur qui nous éclaire sur le chemin formé par la lave à peine refroidie de nos blessures d'enfance.

Nous savons que nous pouvons périr mais nous savons aussi que nous pouvons avancer.

Partager cet article